Sélectionner une page

DIOCESE DE KINKALA : Mgr Ildevert Mathurin Mouanga a ordonné la 1ère promotion de prêtres de son épiscopat

DIOCESE DE KINKALA : Mgr Ildevert Mathurin Mouanga a ordonné la 1ère promotion de prêtres de son épiscopat

En cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19, la Place mariale de la cathédrale Sainte Monique de Kinkala a servi de cadre, dimanche 30 août 2020, à la messe d’ordination de quatre nouveaux prêtres qui ont agrandi l’effectif du clergé diocésain de Kinkala. C’est la première promotion des prêtres de l’épiscopat de Mgr Ildevert Mathurin Mouanga, évêque du lieu. Il s’agit des abbés Albert Nsayi, Benoît Sabas Bouende, Gibran Beni Nzaba et Nophène Gildas Mouanga ayant reçu l’ordination diaconale le dimanche 6 octobre 2019.

Présidée par l’évêque du lieu, la messe a été concélébrée par Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque émérite de Kinkala et par de nombreux prêtres venus de différents diocèses du Congo. Parmi les concélébrants, il y a eu les abbés Bertin Foueti, vicaire général de Kinkala, Wildrisch Kufutila Nanitelamio, secrétaire chancelier de Kinkala, Félix Maboundou, doyen du collège des consulteurs du diocèse à l’honneur, etc.
Les autorités civiles et militaires du département du Pool ont participé à cette messe animée par la chorale diocésaine et la Schola populaire.
Des religieux, religieuses de diverses congrégations ainsi que des fidèles laïcs venus de différentes paroisses et villages du diocèse de Kinkala, aux côtés de ceux venus de l’archidiocèse de Brazzaville ont été comptés parmi les témoins de l’événement.
Le coryphée du jour, abordant la particularité de cette messe, a affirmé: «Notre Sainte Eglise du Congo, et particulièrement l’Eglise qui est à Kinkala, est en liesse parce qu’elle sera enrichie de quatre nouveaux prêtres. C’est donc un motif de joie de voir notre Eglise locale et notre clergé s’agrandir à travers le don que le Seigneur nous fait aujourd’hui de ces quatre nouveaux prêtres, signe du royaume parmi nous. En effet, dans l’Eglise, le prêtre est établi pour être collaborateur de l’évêque. Il est associé à l’évêque dans la fonction sacerdotale au service du peuple de Dieu. Il a pour fonctions principales d’enseigner, de sanctifier et de gouverner. Au cours de cette Eucharistie, bénissons donc Dieu le Père de qui vient tout don parfait et son fils Jésus-Christ, notre Seigneur qui nous a inspirés de le suivre par l’impulsion de l’Esprit-Saint et supplions le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa vigne et d’achever merveilleusement en ces candidats au sacerdoce, l’œuvre immense qu’il a déjà commencée afin qu’ils soient des prêtres selon le cœur de Jésus.»
C’est l’abbé Barthélemy Bassoumba, secrétaire général du Conseil presbytéral du diocèse de Kinkala, qui a procédé à l’appel et à la présentation à l’évêque et au peuple de Dieu des candidats au presbytérat: «Père-évêque, la Sainte Eglise, notre mère, vous présente ses fils afin que vous les ordonniez prêtres.», et à l’évêque de se rassurer: «Savez-vous s’ils ont les compétences requises?» «Le peuple chrétien a été consulté et ceux à qui il appartient ont donné leur avis. Aussi, j’atteste qu’ils ont été jugés dignes d’être ordonnés prêtres», a déclaré le secrétaire général du Conseil presbytéral. «Avec l’aide de Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Sauveur, nous les choisissons pour l’ordre des prêtres», a confirmé l’évêque.
Dans son homélie extraite de l’évangile selon saint Jean 15, 9-17, Mgr Ildevert Mathurin Mouanga a dit la joie du diocèse: «Nous sommes heureux de nous retrouver autour de nos jeunes frères qui reçoivent aujourd’hui l’ordination sacerdotale. Quatre de nos frères, en effet, ont entendu l’appel du Christ et ont cherché à y répondre. Notre Eglise-Famille de Dieu qui est à Kinkala est heureuse de les accueillir, parce qu’elle s’enrichit de nouveaux pasteurs. Elle prie qu’ils soient des pasteurs selon le cœur de Dieu.» S’adressant aux candidats au presbytérat l’évêque a poursuivi : «Le ministère auquel vous êtes appelés mes jeunes frères, contient en bonne place, la dimension de l’annonce de la Parole de Dieu. C’est la fonction d’enseignement. La parole que vous êtes appelés à annoncer n’est pas votre parole; c’est la Parole de Dieu. Annoncez-la avec courage et obéissez-lui religieusement.» Abordant la fonction de sanctification, l’une des fonctions liées au ministère sacerdotal, le prédicateur a fait savoir: «Le prêtre offre l’Eucharistie, le sacrifice de l’alliance nouvelle et éternelle, le sacrifice du Christ. A chaque Eucharistie, le Christ rend actuel son sacrifice de la croix, pour notre salut. Dans ce sacrifice du Christ, le prêtre s’offre aussi à Dieu, apprend à s’offrir lui-même, pour la gloire de Dieu et pour le salut du monde, pour son propre salut. C’est le sens de l’adresse que fait le prêtre au peuple, lors de la célébration eucharistique, après la préparation des dons, ainsi que la réponse que lui donne l’assemblée. Comme ministre des sacrements et particulièrement de l’Eucharistie, en apprenant à s’offrir lui-même au Christ, le prêtre approfondit, intériorise sa configuration au Christ.» Parlant de conversion, Mgr Ildevert Mathurin Mouanga a renchéri: «La tâche devient beaucoup plus exigeante. Que c’est facile de penser que les autres doivent changer! Le disciple du Christ doit apprendre qu’il n’y aura pas de transformation possible du monde, s’il ne se transforme pas lui-même. La conversion est un appel que le Christ ne cesse de nous lancer et que l’Eglise ne cessera de faire retentir. La clé de tout cela nous est donnée dans l’évangile.» Concluant sa prédication, en s’adressant de nouveau aux futurs prêtres, l’évêque de Kinkala a souligné la grande tentation qui peut nous guetter tous de nos jours, révélée par le Pape François dans son Exhortation apostolique sur la joie de l’évangile: «L’obsession pour être comme tous les autres et pour avoir tout ce que les autres possèdent.» «En vous engageant bientôt dans le ministère sacerdotal, vous vous engagez à être différents. Tout en restant avec votre peuple, au milieu de votre peuple (et c’est là qu’est notre place), vous serez aussi placés à sa tête, parce que configurés au Christ, Tête et Pasteur. C’est une différence que nous sommes appelés à assumer, à accepter, à vivre avec une conscience droite.», a fait savoir l’évêque.
Après l’homélie a eu lieu la liturgie du sacrement de l’ordre qui s’est ouverte par le chant à l’Esprit-Saint et s’est poursuivie par le dialogue entre les candidats au sacerdoce et l’évêque, marqué par l’engagement au célibat des futurs prêtres, la promesse d’obéir à l’évêque et à ses successeurs, la litanie des saints, l’imposition des mains, la prière consécratoire, la vêture de l’étole et de la chasuble, l’onction des mains, la remise du calice contenant du vin avec la paterne sur laquelle est posée l’hostie, et le baiser de paix, qui en raison de la COVID-19 a été réduit à une salutation à distance.
Vers la fin de la messe, l’abbé Bertin Foueti, après avoir présenté les prêtres concélébrants venus des autres diocèses, a annoncé le prochain grand rassemblement du diocèse : ça sera la messe marquant la fin de la mission pastorale de Mgr Louis Portella Mbuyu, dans le diocèse de Kinkala, prévue pour le dimanche 4 octobre 2020, au même endroit. De même, il a parlé du livre d’Aubin Banzouzi, intitulé: «Le cri d’un pasteur» regroupant les discours et homélies de Mgr Louis Portella Mbuyu, de 2002 à 2020, dont la présentation-dédicace aura lieu le vendredi 4 septembre 2020, dans la salle du Centre d’études et de recherches chrétiennes (CERC), au siège du Journal La Semaine Africaine.
Au nom de ses trois confrères, l’abbé Gildas Nophène Mouanga a dit sa gratitude à tous ceux qui les ont aidés dans leur cursus ayant débouché au sacerdoce.
Intervenant en dernier, Mgr Ildevert Mathurin Mouanga a exprimé sa reconnaissance à Mgr Louis Portella Mbuyu, pour le travail abattu dans le diocèse qu’il a servi durant 18 ans.

Gislain Wilfrid BOUMBA
(De retour de Kinkala)

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 147 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 147 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

5 décembre 2020 9 h 28 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (56 732)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (24 294)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (23 753)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 7 330
  • 6 585
  • 69 411
  • 2 décembre 2020
sit eleifend adipiscing libero. Phasellus felis