Sélectionner une page

DEUIL A RADIO CONGO : Anne Marcelle, alias ‘’Madame midi approche’’, nous a quittés

DEUIL A RADIO CONGO : Anne Marcelle, alias ‘’Madame midi approche’’, nous a quittés

Le monde des médias congolais est en deuil. Anne Marcelle, animatrice dans les années 80 à Radio Congo et à la Voix de la révolution congolaise (VRC) de la célèbre émission ‘’Madame midi approche’’, nous a quittés. C’était le dimanche 1er novembre 2020, jour de la Toussaint, des suites d’une maladie.

De son vrai nom Marcelline Loumpangou, Anne Marcelle est née à Brazzaville le 8 juin 1940.
Après ses études, elle a fait ses premières armes à la Télévision congolaise en 1965, en qualité de speakerine, suite à avis de recrutement diffusé à la radio que dirigeait M. André Bernard.
La jeune Marcelline s’était inscrite et passa avec succès un test à la télévision. Sitôt après, elle passa un stage d’environ deux mois à la télévision. Elle devient speakerine confirmée à la télévision, pendant un an, tout en étant à cheval entre la télé et la radio. Elle avait comme doyennes mesdames Félicité Safouesse et Marie Josée Mathey.
Après s’être forgée le pseudonyme, fruit de l’adjonction du prénom de sa grand-mère «Anne» et de son propre prénom «Marcelline», Anne Marcelle se lance peu de temps après dans la production des émissions à la télé. C’est ainsi qu’elle produira, par exemple, «Le Magazine de la femme».
Après la télévision, elle se tourna vers la radio et y restera jusqu’à ce qu’elle fasse valoir ses droits à la retraite.
A la radio, elle a produit des émissions comme «La Femme du jour»-ce qui était un peu l’équivalent du «Magazine de la femme» à la télévision-et «Hello les petits!». C’est dire qu’Anne Marcelle a participé à la conception des programmes de Radio Congo et de la Voix de la Révolution Congolaise (VRC).
Bien plus, elle fut animatrice d’antenne, et ce, pendant plusieurs années. Les auditeurs de Radio Congo et de la VRC se souviennent de la tranche d’animation «Madame midi approche» intervenant à la mi-journée sur les antennes de la radio.
Elle avait également participé à d’autres tranches d’animation comme «Escale à Brazza».
Au milieu de la décennie «80», sous l’impulsion du directeur de la radio de l’époque, Monsieur Firmin Ayessa, actuel vice-premier ministre, Anne Marcelle participe à plusieurs formations à l’étranger: au Caire, en Egypte, dans le cadre de l’Union des radiodiffusions télévisions nationales d’Afrique (URTNA) et aux Etats-Unis (Washington, Los Angeles et New York).
C’est à cette période que Marcel Bavoueza-Guinot, alias Monsieur Tropic, la découvre et lui demande d’intervenir dans le générique de sa célèbre émission ‘’Rythmes Tropicaux’’.
Peu de temps après, Marcel Bavoueza-Guinot commence à présenter cette émission avec Anne Marcelle, qui avait une voix tout à la fois enchanteresse et suave.
Et ce fut un beau duo qui a fait rêver de nombreux auditeurs, lesquels ont tenu à les voir animer l’émission ‘’Rythmes Tropicaux’’. Au point où Monsieur Georges Tabas, alors présentateur du ‘’Forum des artistes’’ à Télé Congo, fit déplacer une équipe de la télé pour aller filmer, à la radio, en 1989, Anne Marcelle et Monsieur Tropic en pleine animation de l’émission ‘’Rythmes Tropicaux’’.
C’est avec ravissement que les amoureux du talent d’Anne Marcelle et de Monsieur Tropic les ont vus coanimer.
En septembre 1989, cependant que le Président Denis Sassou-Nguesso effectuait une visite officielle au Portugal, Anne Marcelle et Monsieur Tropic s’arriment à l’actualité et diffusent trois chansons de la reine du Fado portugais, Amalia Rodrigues, ‘’Uma Casa portuguesa’’,’’Tiro Liro’’ et ‘’Barco negro’’, éloquemment commentées par le duo qui avait le vent en poupe.
Depuis, Anne Marcelle a fait valoir ses droits à la retraite et s’est plutôt consacrée à servir son Seigneur. D’abord, dans les Assemblées chrétiennes et, enfin, au sein du Ministère international pour la restauration.
Et c’est un dimanche, jour du Seigneur, qu’elle est entrée dans le sommeil éternel, rejoignant ainsi dans l’au-delà Félicité Safouesse, Marcel Bavoueza-Guinot -dont elle regrettait jusqu’à l’an dernier le départ prématuré -, Alphonse Marie Toukas, Joachim Bitouloulou…
Ses obsèques ont lieu ce mardi 10 novembre.
Nous avons pour elle une pensée émue.
Que son âme repose en paix!

GISCARD
BAVOUEZA-GUINOT

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 novembre 2020 2 h 53 min

Editorial

Protestants en marche

Au bout d’un synode, une assemblée plénière des dirigeants et de ce que l’on qualifiera de forces vives, l’Eglise évangélique du Congo, EEC, a fini par refaire son unité. Pendant quatre jours, à la paroisse de Makélékélé Matour de Brazzaville, nos sœurs et frères protestants ont lavé leur linge sale en famille, passé en revue les écueils à une annonce fluide de la Parole du Salut, tracé les lignes d’un futur rempli de moins de scories.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (47 171)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (21 039)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (17 622)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 153
  • 2 262
  • 53 170
  • 18 novembre 2020
ut elit. Phasellus leo tempus Lorem dolor.