Sélectionner une page

Démographie du Congo : Tirer pleinement profit du dividende démographique au Congo

Démographie du Congo : Tirer pleinement profit du dividende démographique au Congo

Dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route de l’Union Africaine, le Congo s’est déterminé à élaborer son premier profil du dividende démographique en s’appuyant sur la méthode des comptes de transferts nationaux (NTA). Dans ce contexte, six cadres nationaux ont été formés en 2017 à Sally, au Sénégal, avec l’appui du Centre de recherche en économie et finances appliquée de Thies (CREFAT). A la suite de cette formation, une équipe nationale NTA mise en place en 2018 et supervisée par le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique, s’est attelée avec ardeur à finaliser le premier profil du dividende démographique du Congo, publié sous forme d’une brochure préfacée par le premier ministre en 2019.
Le Gouvernement du Congo à travers le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) ont présenté jeudi 8 octobre 2020 le premier profil du dividende démographique du Congo. La cérémonie a été patronnée par Destinée Hermella Doukaga, ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, en présence de Mohamed Lemine Salem Ould Moujtaba, représentant résident de l’UNFPA.
Dans sa présentation, Flavien Nzamba, coordonnateur de NTA, a déclaré que le dividende démographique est la croissance économique accélérée qui peut être générée par une baisse soutenue des taux de fécondité et de mortalité d’un pays suivie d’une modification progressive de la structure par âge de la population. Il permet de mesurer comment, à chaque âge, les ressources économiques s’acquièrent et s’utilisent; d’évaluer le niveau de la demande sociale à partir du déficit ou du surplus du cycle de vie à chaque âge défini comme la différence entre la consommation et le revenu du travail des individus de cet âge. La jeunesse (avant 36 ans), a-t-il déclaré, représente 35,5% du PIB contre un pourcentage de 2,7% du PIB dû à la vieillesse à partir de 58 ans et plus. Le surplus de revenu généré par les actifs de 36 à 37 ans est encore insuffisant (1,7% du PIB) pour couvrir la demande sociale totale estimée à 36,4% du PIB. Les Congolais continuent ainsi à consommer plus qu’ils ne produisent en moyenne jusqu’à 36 ans, alors qu’ils retombent dans la dépendance socio-économique à 58 ans.
Selon la ministre Destinée Hermella Doukaga, le dividende géographique est le bénéfice qui pourrait se dégager pour un pays qui jouit d’une proportion relativement importante de sa population en âge de travailler en raison de la baisse du taux de fécondité, mais un pays qui investit dans la santé de sa population, dans son éducation, sa formation, son autonomisation à travers l’action publique et l’engagement du secteur privé. Quant à la feuille de route de l’Union Africaine, a-t-elle dit, celle-ci a pour objectif de faciliter la mise en œuvre par les Etats membres de l’initiative continentale sur le dividende démographique. Ces domaines d’intervention ciblés qui ont été défini conformément au cadre et instrument de l’Union Africaine notamment l’agenda 2063 sont: l’emploi et l’entreprenariat; l’éducation et le développement des compétences; la santé et le bien-être; le droit à la gouvernance et l’autonomisation à la jeunesse.
Pour Mohamed Lemine Salem Ould Moujtaba, le Congo, à l’instar d’autres pays africains et du monde, a compris que le dividende démographique est un facteur de croissance et de développement socioéconomique, comme le soulignent du reste l’agenda 2063 de l’Union Africaine, mais également l’agenda 2030 auquel sont adossés les objectifs du développement durable (ODD). La mise en place par le Gouvernement de la feuille de route nationale sur le dividende démographique a poursuivi le représentant résident de l’UNFPA, traduit la volonté du Congo à s’inscrire dans la perspective de l’action. Et l’UNFPA, a réaffirmé son engagement à continuer à soutenir le Congo dans la mise en œuvre de cette feuille de route.
A l’issue de la cérémonie, Mohamed Lemine Salem Ould Moujtaba a remis au ministre Destinée Hermella Doukaga la brochure accompagnée par des planches de plaidoyer et de sensibilisation sur des aspects précis du dividende démographique.
La cérémonie de présentation a aussi connu la participation des ministres Bruno Jean Richard Itoua, de l’Enseignement supérieur, Nicéphore Antoine Fylla Saint Eudes de l’Enseignement technique et de M. Chris Mburu, coordonnateur résident du système des Nations Unies.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 58 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

23 octobre 2020 0 h 32 min

Editorial

PROCHES DE DIEU, PROCHES DES HOMMES

Nos Evêques viennent de boucler leur 49è assemblé plénière. Pendant une semaine, à Brazzaville, ils ont réfléchi à un thème qui mériterait d’autres sessions de travail, d’autres analyses, d’autres recherches: la formation du futur prêtre. Une Eglise est ce que ses fidèle sont, mais elle est aussi ce que sont ses prêtres. Elle tient par la solidité de leur fidélité à la Parole, par la solidité de leurs connaissances de sacerdotes au service de l’Homme.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (28 414)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (14 610)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (11 083)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 2
    • 16
    • 41 598
    • 4 706
    • 1 195
    • 4
    • 11
    • 1
    • 21 octobre 2020