Sélectionner une page

DECORATION : Mme Ghislaine Mampouya, lauréate de l’émulation du citoyen

DECORATION : Mme Ghislaine Mampouya, lauréate de l’émulation du citoyen

Cette année, le Réseau des journalistes et communicateurs congolais pour la promotion et l’émulation du citoyen (RJCPEC) a honoré à la mairie de Brazzaville 19 personnes de nationalité congolaise, dont cinq femmes et 14 hommes. Parmi ces lauréats, Mme Ghislaine Mampouya née Ghislaine Mackiza, directrice générale de la Caisse de participation à la promotion des entreprises et à leur développement (CAPPED). Une dame de poigne.

C’est une femme à la fois connue et méconnue que l’assistance et les journalistes ont découverte samedi 18 juillet à la Mairie centrale de Brazzaville. Emue quand on lui a remis le diplôme qui la distinguait et lui a dit le respect et l’admiration qu’elle suscite dans l’opinion au regard du travail réalisé pour hisser la CAPPED au rang des institutions financières fiables du pays. Elle a pris la CAPPED à l’étape embryonnaire au sein du Forum de jeunes entreprises du Congo (FJEC) pour en faire une véritable structure financière. C’était en 1991, année de sa création. 12 ans plus tard, la Caisse s’est distinguée juridiquement de la structure dont elle est issue, pour répondre aux exigences de la réglementation établie par la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC). Ce règlement relatif à l’exercice de l’activité de microfinance classe les établissements de micro finance (EMF) en trois catégories. La CAPPED opte pour la première catégorie, c’est-à-dire un EMF de type associatif. Avec le nouveau règlement de la COBAC entré en vigueur le 1er janvier 2018, elle va changer de catégorie pour devenir CAPPED-SA, EMF, c’est-à-dire une Société anonyme avec un Conseil d’administration.
Mme Ghislaine Mampouya a reçu la distinction du RJCPEC parce qu’elle a réussi à mettre la CAPPED sur orbite; rassurer et accompagner sa clientèle, constituée des micro, petites et moyennes entreprises, des vendeuses et vendeurs, des commerçantes et commerçants qui en sont membres adhérents, par temps calmes et tempétueux. «Je suis contente de la distinction reçue, car c’est une reconnaissance qui m’honore et honore la CAPPED. Elle est le fruit de l’ensemble du personnel car seule je peux rien. Nous sommes partis de rien pour devenir un établissement solide appuyant les Micro, Petites et Moyennes entreprises. C’est un secteur difficile mais nous arrivons à tenir la route depuis 30 ans. Cette reconnaissance nationale parmi tant d’autres est un encouragement à aller de l’avant. Je tiens à remercier, ici, les organes de gouvernance qui nous aident à garder le cap dans l’appui aux entreprises et à tenir la route de l’économie sociale et solidaire.»
La CAPPED mène quatre types d’activités: la collecte de l’épargne, l’octroi des crédits (crédit individuel ou crédit PME, crédit de groupe ou micro crédit solidaire pour femmes et jeunes de moins de 40 ans, paiement des salaires des agents dont les entreprises privées sont membres de la CAPPED, paiements déplacés ou transfert de fonds). Depuis le mois de juillet 2018, elle a conclu un partenariat avec Money Trans en matière de transfert à l’international.
La CAPPED compte aujourd’hui neuf agences et un point de vente dans le pays. Elle est présente dans cinq arrondissements de Brazzaville (Makélékélé, Bacongo, Ouenzé, Mfilou et Moungali); à Pointe-Noire (au Grand marché et dans l’arrondissement 3 Tsié-Tsié), à Dolisie, à Ouesso et à Gamboma. Ces structures sont animées par 110 personnes, dont 45% de femmes.

Viclaire MALONGA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 février 2021 14 h 47 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (120 498)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 524)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 919)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 10 420
  • 1 340
  • 75 948
  • 4 février 2021
ut adipiscing commodo Aliquam Curabitur venenatis, luctus elit. felis nec consectetur sed