Sélectionner une page

DECES D’ALFRED ONDONGO : On l’appelait affectueusement ‘’Le Brésilien’’

Le football congolais est en deuil. Il a perdu Alfred Ondongo, ancien international d’Etoile du Congo, adepte du beau jeu. Appelé ‘’Le Brésilien’’, il est décédé le 31 décembre dernier à Brazzaville, des suites d’une longue maladie. Une rumeur avait déjà donné Alfred Ondongo pour mort en juin dernier. Quelle heureuse surprise quand La Semaine Africaine l’a retrouvé vivant en septembre, grâce à un confrère ! Votre journal était heureux de l’annoncer à ses lecteurs. Il ne restait plus qu’à lui présenter les meilleurs vœux de bonheur et de longévité. Malheureusement, trois mois seulement ont passé, ‘’Le Brésilien’’ a été arraché à l’affection des siens.
Alfred Ondongo était un milieu de terrain dont le public appréciait l’intelligence, l’élégance, la mobilité et le coup d’œil. Il dansait merveilleusement avec le ballon. Sa couverture de balle, ses passes brossées en direction des attaquants, son dribble chaloupé et ses puissants tirs furent un modèle du genre.
Alfred doit son surnom à son teint clair, sa chevelure abondante à la brésilienne et son style de jeu typiquement sud-américain.
Le public l’avait découvert en 1973 quand l’Etoile du Congo, voulant rajeunir, vit débarquer des jeunes dans son giron. Avec, ce club, il connaît plusieurs fois les honneurs du podium : trois titres de champion du Congo. Et avec l’équipe nationale: la médaille d’argent aux 1ers Jeux d’Afrique centrale de Libreville, en 1976. Aujourd’hui, nombreux s’interrogent encore sur son étrange abandon en 1981. Il avait racroché trop tôt!
Alfred Ondongo a été inhumé lundi 11 janvier au cimetière du centre-ville. La Semaine Africaine se joint à la douleur de ses proches et tient à rendre hommage à l’une des étoiles du football congolais.
Adieu, ‘’Le Brésilien’’ !

Guy-Saturnin MAHOUNGOU

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 août 2021 4 h 35 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 205
  • 2 207
  • 305 624
  • 1 août 2021