Sélectionner une page

COVID-19 : Protéger la population par la vaccination

COVID-19 : Protéger la population par la vaccination

Le ministère de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, en partenariat avec la Banque mondiale, a organisé du 7 au 9 janvier 2021 à l’hôtel de Kintélé, au nord de Brazzaville, un atelier d’élaboration du plan stratégique de mise en œuvre de la vaccination contre la COVID 19 au Congo. Dans le cadre du projet de riposte d’urgence contre la COVID19 (PRUC).

Outil de mobilisation et de plaidoyer, ce plan stratégique indique la direction à suivre pour répondre aux exigences de la mise en œuvre de la vaccination contre la COVID-19. Il est une suite de l’adresse du président de la République à la nation devant le Parlement réuni en congrès, le 23 décembre 2020, dans laquelle il s’est engagé à protéger la population par le vaccin, comme moyen efficace de lutte contre le Coronavirus.
L’atelier a réuni les cadres et experts venus des ministères en charge de la Santé et des Finances, ainsi que de la Banque mondiale, de l’OMS et de l’UNICEF. Ils ont planché trois jours durant pour se fixer un triple objectif au plan stratégique: définir la cible à vacciner; évaluer les capacités de la chaîne de froid et la logistique de vaccination; élaborer un plan de communication et de sensibilisation pour préparer la population à l’introduction de la vaccination et estimer les ressources humaines et financières.
Pour l’élaboration du plan stratégique, les participants ont abordé les aspects démographiques particuliers des patients atteints de la COVID-19, notamment le genre, l’âge, la situation des femmes enceintes, les cas de morbidité et la situation épidémiologique par district sanitaire au Congo. Ils ont mesuré en outre l’impact de la vaccination sur le plan sanitaire, économique et les possibles difficultés et risques liées à son introduction, avant de proposer la stratégie de mise en œuvre des activités, tout comme ils ont fait des recommandations sur la priorisation des personnes à vacciner et la stratégie vaccinale.
Le plan élaboré retient un chronogramme établi sur les années 2021 et 2022.
A la présentation du draft, Alexis Pourou Moyoka, directeur du programme élargi de la vaccination au cabinet du ministère de la Santé, a indiqué que «cet outil proposé évoque la question de l’introduction du vaccin au Congo par l’évaluation de l’état des données disponibles et l’examen des propositions disponibles en s’appuyant aussi sur la facilité Covax à laquelle s’était engagé le Congo.» Selon lui, un accent a été mis sur les objectifs et l’impact attendu de l’introduction du vaccin avec une haute sécurité. Il a été question de retenir les aspects spécifiques à renforcer en termes de logistique, car il y a des exigences particulières et de s’assurer des conditions de stockage, de distribution et d’administration du vaccin aux Congolais en toute sécurité.

Philippe BANZ

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 15 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 851)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 151)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 659)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 215
  • 2 584
  • 68 923
  • 4 février 2021
libero. facilisis in Phasellus eleifend ut amet,