Sélectionner une page

COVID-19 : Mobilisation pour l’allègement du couvre-feu

COVID-19 : Mobilisation pour l’allègement du couvre-feu

En dépit du relâchement constaté dans le respect des mesures barrières, la courbe épidémiologique de COVID-19 ne cesse de s’aplatir, les taux de contamination journaliers étant très faibles. C’est ce qui a incité plusieurs organisations de la société civile et de défense des droits de l’homme à plaider pour l’assouplissement du couvre-feu, tandis que les gouvernants continuent d’afficher un optimisme prudent.

La tendance baissière du taux de propagation de la COVID-19 offre davantage au pays un signe d’espoir dans son combat contre la maladie. Et il commence à poindre des expressions d’impatience dans le pays où une frange importante de la population appelle chaque jour un peu plus à une autre phase du plan de déconfinement. On le sent à travers les conversations dans les bus, les marchés et autres lieux de travail. Quelques organisations de la société civile et de défense des droits de l’homme leur ont servi de porte-voix samedi 12 septembre dernier lors d’une conférence de presse à Brazzaville.
Ainsi, le directeur de l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), Trésor Nzila, a indiqué que le Gouvernement devrait réduire les horaires du couvre-feu dans les deux grandes villes du pays, Brazzaville et Pointe-Noire, de minuit à cinq heures du matin. Selon lui, le couvre-feu est une option de courte durée. Or, estime-t-il, six mois après son instauration, il est une privation des libertés des citoyens et, en conséquence, devrait soit être ramené de 0h à 5h, soit être purement et simplement suspendu.
Pour Joe Washington Ebina, autre activiste de la société civile et président des Forces unies pour la liberté et la démocratie (FULD), l’ajustement du couvre-feu s’impose pour permettre aux populations exerçant des commerces en soirée de renouer avec leurs activités qui leur faisaient vivre. «Le gouvernement doit penser à ces hommes et femmes (…) qui faisaient vivre leurs familles avec les activités qu’ils exerçaient de 19 heures à minuit. De même le couvre-feu ramené à 20 heures porte préjudice aux populations dès qu’il y a cas de maladie nécessitant leur déplacement vers un centre hospitalier», a-t-il fait savoir.
Quant à Jean Félix Bantantou-Oumba du Conseil de concertation des ONG de développement (CCOD), il a plaidé en faveur de l’augmentation des passagers dans les transports en commun. ‘’Nous proposons que l’on ajoute un passager sur chaque rangée dans les Hiace et les Coaster ; et que l’on passe de 50 à 60 passagers dans les bus STPU; cela pour arrêter le phénomène de morcellement des trajets dit ‘’demi-terrain’’ et l’augmentation des prix de la course’’, a-t-il précisé.
Cet appel pressant se heurte, pour l’instant, à l’optimisme prudent des gouvernants, face à un virus qui se répand très vite. En rappel, le Congo a recensé au 16 septembre son 4980e cas de coronavirus dont plus de la moitié des cas confirmés dans la capitale, Brazzaville, qui demeure le plus grand foyer de contamination. Et la Likouala s’est ajoutée ces dernières semaines sur la liste des départements touchés. Finalement, il ne reste qu’un département vierge de cas de contamination, les Plateaux.

Jean
ZENGABIO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 21 h 09 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 259)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 203)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 785)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 995
    • 45 232
    • 5 539
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    sit ut sem, leo. ante. odio felis