Sélectionner une page

COVID-19 : Les jeunes formés aux techniques de communication sociale

COVID-19 : Les jeunes formés aux techniques de communication sociale

En partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique a lancé mardi 7 juillet dernier à Brazzaville la formation des leaders d’associations et de mouvements de jeunesse, en techniques de communication sociale, en vue de lutter efficacement contre la pandémie du Coronavirus qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans le pays.
La formation a duré deux jours. Elle s’est déroulée sous les auspices de Destinée Hermella Doukaga, ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, en présence de Mohamed Ould Moujtaba, représentant résident de l’UNFPA au Congo. Elle se poursuivra dans les prochains jours à Pointe Noire et à Dolisie et a pour objectif à terme, de sensibiliser au moins 6.000 jeunes sur les techniques de communication sociale pour aux fins d’endiguer la propagation de la pandémie de la COVID-19 en République du Congo.
Pourquoi former les jeunes? La ministre Doukaga estime que leur est grave. «La population des jeunes étant majoritaire (62% de la population totale) et plus vulnérable, constituerait l’épicentre de contamination et de diffusion du virus à l’endroit d’autres couches de la population, si aucune action n’est prise pour contrer la propagation du virus».
Malgré les mesures barrières édictées par le Gouvernement et les autorités sanitaires, le nombre des cas de contamination ne fait que galoper. S’inspirant du philosophe stoïcien Sénèque qui déclare que «la vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluies», la ministre de la Jeunesse estime qu’il faut passer à l’essentiel: préserver la vie des populations sans plus attendre.
Pendant la formation, les jeunes leaders ont été édifiés sur la pandémie, à partir des cas pratiques. Ils ont appris la manière d’animer une session de sensibilisation, notamment les mesures de prévention à respecter pour se prémunir de la maladie. Puisqu’aucun vaccin préventif aucun médicament, ni traitement curatif contre la COVID-19 n’est disponible, a expliqué la ministre Doukaga. Le meilleur moyen de lutter contre cet ennemi invisible, demeure la prévention, par la sensibilisation aux mesures barrières (distanciation sociale, port obligatoire de masque dans les lieux publics, lavage régulier des mains au savon ou à l’aide de gel hydroalcoolique, etc).
A rappeler que deux jeunes leaders par groupement ont reçu cette formation, afin de former à leur tour d’autres jeunes qui déploieront leur énergie et leur savoir-faire dans la sensibilisation, à l’endroit des populations des grandes agglomérations du pays affectées par la pandémie. Au total, 28 associations ont été recensées à Brazzaville.

Marcellin MOUZITA M.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

26 septembre 2020, 13: 24

Editorial

UNE PRESSE LIBRE ?

A l’approche des échéances électorales, nous avons été rappelés à l’ordre : que les médias ne servent pas de porte-voix aux ambitions de haine et aux antagonismes des partis politiques. Le Conseil supérieur de la liberté de communication de qui émane ce rappel semble sincère. Son interpellation semble partir du désir de bien faire. Dans la salle où il avait réuni les journalistes mardi dernier, aucun confrère n’a voulu poser de question à la fin de l’exposé.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 554)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (10 314)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (7 154)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 329
  • 23 261
  • 1 955
  • 972
  • 3
  • 10
  • 1
  • 26 septembre 2020
nec massa odio ut consequat. porta. libero id