Sélectionner une page

COVID-19 EN AFRIQUE : Le rôle des Chambres consulaires pour une relance économique

COVID-19 EN AFRIQUE : Le rôle des Chambres consulaires pour une relance économique

«Les priorités du développement africain: les solutions pour une coopération innovante, fondée sur les actions des Chambres consulaires et des territoires». C’est le thème de la conférence virtuelle qui s’est tenue vendredi 18 septembre 2020, réunissant les cadres de la Conférence permanente des Chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF). Membres de la plateforme, les Chambres consulaires du Congo ont participé à cette rencontre internationale, qui s’est essentiellement focalisée sur le rôle des Chambres consulaires dans la gestion de crise du COVID-19 en Afrique.

La Chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers de Brazzaville (CCIAMB) faisait partie des Chambres consulaires du réseau lors de cette rencontre en visio-conférence, au cours de laquelle les cadres de cette institution ont représenté Paul Obambi son président, porté il y a quelques jours à la tête du Club de Brazzaville dans le cadre de la gestion de la pandémie au Congo, et aussi de la dette intérieure du pays.
Les participants à la conférence organisée par la CPCCAF ont passé au peigne fin l’impact de la pandémie du COVID-19 qui a fait des ravages à travers le monde et qui a mis à mal les économies des Etats. En Afrique, dans la plupart des pays de la plateforme, le secteur privé est celui qui a subi le grand coup de fouet, mettant à genoux les entreprises et occasionnant la dégringolade du secteur informel surtout. Ainsi, la conférence virtuelle s’est appesantie sur l’impact de l’étude basée sur les données officielles des enquêtes menées à travers les données transmises par les Chambres consulaires d’Afrique quant au choc subi.
Il s’agit notamment des données concernant le Produit intérieur brut (PIB) des pays et région ainsi que celles de la population provenant du Groupe de la Banque mondiale. Mais aussi des données concernant le niveau de confinement provenant du Centre d’études de l’Université d’Oxford en Angleterre en collaboration avec Blavatnik school of Government (OXCGRT). Deux études ont ainsi été menées pour cette année 2020 auprès des entreprises et des Chambres consulaires africaines, pour mieux connaître les effets de la crise du COVID-19 sur le continent et les réponses susceptibles pour contribuer à la résilience économique.
Le perspectives de compétitivité des Petites et moyennes entreprises (PME 2020) du Centre du commerce international (ITC) montrent que les activités commerciales de deux tiers des micros et petites entreprises ont été fortement affectées par la crise, contre environ 40% des grandes entreprises. En Afrique, deux entreprises sur trois ont été affectées par la pandémie du COVID-19, contre en moyenne de 55% des répondants des continents, confirmant le degré de fragilité du secteur privé du continent.
La CPCCAF est un réseau de coopération économique au service du secteur privé africain et francophone. La plateforme publie chaque année depuis 2013, un baromètre de l’opinion des entreprises africaines. Ce baromètre a pour but d’analyser la conjoncture économique en Afrique francophone, afin de promouvoir les investissements sur le continent et d’adapter l’offre de services proposée par les structures intermédiaires qui accompagnent les entreprises.
La conférence virtuelle de la CPCCAF a permis de mettre en lumière l’objet de cette étude qui met en avant le rôle déterminant joué par les Chambres consulaires dans la gestion de la crise sanitaire mondiale qui continue de faire des ravages.

Aristide Ghislain
NGOUMA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 20 h 39 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 257)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 202)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 783)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 981
    • 45 218
    • 5 538
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    luctus at nunc consectetur Sed consequat.