Sélectionner une page

COVID-19 en Afrique centrale : Contrer urgemment la pandémie de coronavirus

COVID-19 en Afrique centrale : Contrer urgemment la pandémie de coronavirus

Le Projet de riposte d’urgence à la COVID-19 au Congo (PRUC-19) et le projet Régional d’amélioration des systèmes de la surveillance des maladies en Afrique centrale (REDISSE IV) ont tenu leur comité de pilotage. Pour le PRUC-19, c’est la deuxième session ordinaire et le REDISSE IV a été la première session de son comité de pilotage. Les travaux se sont déroulés à Brazzaville, lundi 29 mars 2021. Ils ont été ouverts sous la coprésidence des deux ministres: Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, du Plan, de la statistique, des transports, et Mme Jacqueline Lydia Mikolo, de la Santé, de la population, et de la promotion de la femme; présidente et vice-présidente du comité de pilotage. C’était en présence des deux coordonnateurs des projets: Jean-Noël Ngoulou pour le PRUC-19 démarré en avril 2020 et prendra fin en avril 2022, et le Dr Jean-Pierre Okandza Elenga qui est à la tête du projet REDISSE IV, dont la fin est prévue pour le 31 juillet 2024 et son démarrage a été en septembre 2020.

Le Congo a signé récemment avec la Banque mondiale deux accords de financement dans le secteur de la santé au profit des deux projets. Grâce à cet appui technique et financier, le projet REDISSE IV a bénéficié d’un financement d’environ 8 milliards de FCFA. Ce projet a pour rôle de renforcer les capacités intersectorielles nationales et régionales en matière de surveillance collaborative des maladies et de préparation aux épidémies dans les pays participants et de fournir une réponse immédiate évaluée à la crise sanitaire.
Le PRUC-19 a pu obtenir pour sa part un financement de 6 milliards de FCFA. Ce projet a pour objectif de prévenir, détecter et riposter à la menace de la COVID-19 et renforcer le système national de préparation en matière de santé publique.
A l’ouverture des travaux, Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Backas a assuré qu’au regard des crédits accordés au Congo, la Banque mondiale s’inscrit dans la priorité que le pays «accorde à la préservation de son capital humain comme facteur clé de son développement en traitant la problématique circonstancielle de la crise sanitaire, mais en fixant à la fois les bases d’une véritable politique de prévention», a-t-elle souligné.
La présidente du comité de pilotage a poursuivi qu’en cette période critique «il nous revient donc de conduire avec rigueur, conscience et détermination la mise en œuvre de ces deux projets majeurs pour une offre de soins de santé de qualité pour le bénéfice du plus grand nombre de nos concitoyens».

Philippe BANZ

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 10 h 10 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 895)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 160)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 684)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 15
  • 4 194
  • 13 289
  • 424 895
  • 16 mai 2021