Sélectionner une page

COVID-19 au Canada : Les évêques tirent les leçons de la pandémie

Prendre soin des autres, c’est la leçon à apprendre de ces derniers mois pour les évêques du Canada. Dans un message publié au début du mois de juillet 2020, ils reviennent sur les souffrances endurées par de nombreuses personnes, principalement les personnes âgées, et sur les remises en question auxquelles nous faisons tous face. Nous devons nous laisser déranger par les appels de Dieu et les besoins actuels de nos frères et nos sœurs. Alors que nous revenons lentement à un mode de vie normal, n’oublions pas les personnes âgées»: c’est l’exhortation des évêques canadiens. Car il est un fait partagé par de nombreux pays et le Canada n’y fait pas exception: «La pandémie inflige des difficultés uniques et des épreuves exceptionnelles à plusieurs personnes, spécialement à celles qui se trouvent dans les établissements de soins de longue durée, aux familles monoparentales, aux sans-emploi, aux travailleurs agricoles migrants, aux sans-abris, aux communautés autochtones, aux détenus et à plusieurs qui sont affligés déjà de diverses maladies physiques et mentales» écrit dans son message le Bureau de direction de la Conférence des évêques du Canada.

Covid-19: les évêques du Canada pour un vaccin éthiquement acceptable
Ces semaines de confinement et leurs conséquences ont peut-être permis «une nouvelle appréciation des droits fondamentaux de la santé, de la sécurité sociale, du travail et de l’emploi essentiels, de l’éducation, de la santé et de la religion qui contribuent tous à la dignité authentique de la personne humaine et au tissu nécessaire qui promeut le bien commun» notent les évêques.
C’est ainsi que les conditions de vie des personnes âgées dans les établissements de soin de longue durée ont été révélées au grand jour, montrant comment la société ne prenait pas assez soin de ses aînés. Le message revient sur tous les problèmes pratiques du quotidien dans ces structures de santé, rappelant la «culture du déchet» dénoncée à maintes reprises par le Pape François. Dans cette optique, «l’Eglise, en tant que Corps du Christ, a une mission décisive et cruciale, de même qu’un témoignage indéniable à donner, pour prendre soin des personnes âgées et des malades, et défendre en leur nom leur dignité en tant que personnes humaines dans notre société».
C’est pourquoi les évêques espèrent que les Canadiens prendront conscience du fait que notre culture tend «à négliger les droits et les responsabilités qui favorisent le bien commun de la société et la dignité de chaque personne, surtout les personnes âgées». «Pour ce faire, il faut commencer par respecter et protéger, dans la paix et la justice, les droits fondamentaux et inaliénables de chaque personne humaine, ainsi que leur réel développement et mieux-être social au sein de toute la communauté», recommande le message. «En tant que disciples du Christ, prendre soin les uns des autres est un devoir qui doit prendre un sens toujours plus grand si nous voulons être vraiment authentiques dans le témoignage de notre foi et de nos croyances» poursuit-il.
La pandémie a révélé à tous, et surtout aux plus jeunes, le sort réservé aux personnes âgées, et qui pèse «lourdement» sur la conscience collective du pays et de l’Eglise. Mais la leçon principale de cette période est que nous nous sommes rappelés que «nous sommes humains et, par conséquent, pas à l’abri de la souffrance et de la mort». Toutes les limitations profondes auxquelles nous sommes soumis exigent «une plus grande coresponsabilité et une obligation de prendre soin des individus, de la société et, en fait, de toute la création». L’aspect positif, toutefois, de ces limitations est que cela a donné l’occasion «de tendre la main à d’autres (…) de façons nouvelles et porteuses de vie».
Les autorités politiques promettent de remédier aux problèmes révélés mais les évêques remarquent que «malheureusement, l’expérience passée montre également comment les priorités sociales et économiques les mieux intentionnées changent facilement et rapidement». C’est pourquoi ils insistent sur une «nouvelle vision, une transformation personnelle, une solidarité communautaire, et un engagement social».

(D’après Vatican.news)

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 16 h 10 min

Editorial

Et le Sahara Occidental ?

Il fut une époque dans ce pays, où les causes des peuples étaient au centre d’un activisme certain. Pour le Congo «communiste», les luttes de libération relevaient du devoir sacré d’une Nation en construction. La guerre de libération en Angola nous a vus dans l’implication aux côtés du MPLA, la Namibie avec la Swapo, le Zimbabwe de Robert Mugabe et sa Zanu PF.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 781)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 920)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 009)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 122
  • 2 853
  • 77 292
  • 7 janvier 2021
risus. sit dolor ipsum ut justo at