Sélectionner une page

CÔTE D’IVOIRE : Les principaux partis d’opposition boudent l’invitation du Premier ministre Bakayoko

CÔTE D’IVOIRE : Les principaux partis d’opposition boudent l’invitation du Premier ministre Bakayoko

Le Gouvernement avait convié les partis et groupements politiques à une «séance de travail» sur le «cadre d’organisation du scrutin», alors que le pays connait une crise politique à l’approche de l’élection présidentielle, jusqu’ici maintenue le 30 octobre prochain. D’abord prévue pour le 14 octobre, puis le 15, cette reprise du dialogue entre le Gouvernement et les partis politiques s’est finalement tenue ce samedi dans une salle de la primature. Mais les principaux partis ou mouvements d’opposition, le PDCI d’Henri Konan Bédié, le FPI aile Affi N’Guessan, l’EDS la coalition pro Gbagbo ne se sont pas présentés.

Seuls les représentants du RHDP, la coalition au pouvoir, et d’autres petits partis peu significatifs, étaient présents. Avant le début des échanges, le premier ministre a dénoncé la stratégie de l’opposition qui consiste, selon lui, à créer un rapport de force dans le pays, voire des troubles, pour aboutir au report du scrutin. «Je veux leur dire notre foi en l’aboutissement de ce processus, pour que les gens arrêtent de penser qu’il va il y avoir une situation exceptionnelle pour nous imposer des choses, on n’a pas besoin de cela. Qu’ils viennent, pour que nous puissions discuter entre frères, dans un dialogue ivoirien, parce que la solution ne viendra jamais de l’extérieur.», a lancé Hamed Bakayoko.
Mais pour l’opposition qui dit avoir perdu confiance dans le Gouvernement et dans les institutions jugées inféodées au pouvoir, ce dialogue n’a plus sa raison d’être. Pascal Affi N’Guessan, président de la branche du FPI reconnue par les autorités, explique: «Cette réunion n’avait plus de raison d’être, il fallait que nous tous nous en remettions à la médiation internationale. Après, si nous avons un début de compromis, on peut se retrouver pour finaliser, mais je ne vois pas pourquoi, alors qu’une mission arrivait dimanche, convoquer les gens samedi ? Ça n’avait aucun sens, c’était sans objet.».
Une mission de la CEDEAO est effectivement arrivée dimanche dernier à Abidjan pour tenter de désamorcer la crise. Sur la même ligne, Henri Konan Bédié, président du PDCI a affirmé dans une lettre, vouloir «compter sur la communauté internationale», l’ONU en particulier, pour trouver des solutions à cette crise politique.
A travers le pays, certaines mobilisations se sont déroulées dans le calme, d’autres ont été émaillées de violences, notamment dans le fief de Pascal Affi N’Guessan qui a vu sa maison brûlée.

G. D’A.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 144 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 décembre 2020 13 h 39 min

Editorial

Système

Il n’y a pas idée plus répandue dans l’opinion que celle d’ériger en système les pratiques les plus généralement décriées dans la société. Vous parlez de corruption, de passe-droit, de détournement, d’impunité, de faible engagement à contrer les anti-valeurs, de comportements arrogants et insouciants devant le bien public ? On vous présente «le système» comme bouclier et justification à tout. C’est le système !

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (53 763)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 924)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (22 184)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 7
  • 2 797
  • 2 037
  • 58 118
  • 2 décembre 2020
ut venenatis quis, consectetur dolor. leo. pulvinar fringilla suscipit eleifend libero.