Sélectionner une page

COTE D’IVOIRE : Les agents du Bureau du droit d’auteur ont prêté serment

COTE D’IVOIRE : Les agents du Bureau du droit d’auteur ont prêté serment

Une double cérémonie de prestation de serment a eu lieu le 29 juillet dernier dans la salle d’audience du Plateau, à Abidjan. Sous les auspices de Roger Gaudouh Kouamé, Président du Tribunal de première instance de cette ville, elle a concerné 24 agents de l’Autorité nationale de la presse (ANP) et 37 travailleurs du Bureau ivoirien du droit d’auteur (BURIDA). Ils ont été investis de la qualité qui leur permet désormais d’exercer pleinement leurs attributions.

En application des articles de la loi sur la presse portant organisation et fonctionnement de l’ANP, le Président de cette autorité Samba Koné, a mis une cellule dénommée le Comité Monitoring dont la mission est de procéder à la lecture quotidienne des journaux, des écrits périodiques et productions d’informations numériques, d’en relever les manquements à la loi, au code de l’éthique et de la déontologie et d’en établir un rapport quotidien.
De par leurs missions, les membres de ce comité issus de quatre directions techniques (presse, productions d’informations numériques ; documentation, publication et archivage numérique, communication et relations extérieures ; études et affaires juridiques) de l’ANP ont un rôle important, a dit le Procureur. «Ils sont les garants du bon équilibre social et du bien-être des populations pour qui tout ce qui est écrit dans les journaux est parole d’évangile. Soyez des travailleurs dignes, intègres et courageux». Tout en rappelant que «par le serment, l’homme perd une partie de sa liberté. Il se lie à la parole qu’il donne librement car soumis au terme de son serment. Donc tout manquement à ce serment donne à toute autorité de l’appareil répressif de prendre les sanctions nécessaires, conformément à la rigueur de la loi », a-t-il averti.
La prestation de serment des agents du BURIDA est conforme au décret fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnement de cette structure. Elle est aussi la principale sous-activité du plan d’action stratégique de développement du BURIDA, relatif au renforcement de la capacité opérationnelle des agents, dans l’optique d’élargir l’assiette de perception en vue d’accroître les services. C’est la première fois en 39 ans d’existence que l’assermentation intervient effectivement.
Les agents ainsi assermentés ont le pouvoir de constater les infractions, saisir des exemplaires constituant une production illicite des œuvres de l’esprit et sont habilités à contrôler l’exécution des prescriptions de la loi sur le territoire ivoirien. Du point de vue de l’efficacité, cette assermentation habilite l’agent à prêter son concours à la recherche, à la constatation d’infraction et parfois à la constitution de la preuve par l’établissement d’un procès-verbal très utile pour les actes relevant de la compétence de la Police judiciaire qui découleront d’une opération.

Alain-Patrick
MASSAMBA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 septembre 2020, 04: 48

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 044)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 838)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 915)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 46
  • 22 104
  • 1 797
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
lectus ut id libero. ante. dolor velit, vel,