Sélectionner une page

CÔTE D’IVOIRE : Le suspense autour d’un candidat pour le parti au pouvoir

CÔTE D’IVOIRE : Le suspense autour d’un candidat pour le parti au pouvoir

Après la mort d’Amadou Gon Coulibaly son candidat désigné à la présidentielle d’octobre prochain, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) peine à lui trouver un remplaçant. Malgré les appels pressants des caciques du parti au président sortant Alassane Ouattara de se porter candidat à cette élection, celui-ci a répondu en invitant à la patience.

A l’issue d’une rencontre aux allures d’une convention d’investiture tenue mercredi 29 juillet dernier à Abidjan, la capitale économique de Côte d’Ivoire où ses partisans attendaient qu’il annonce la décision de briguer un troisième mandat à la magistrature suprême, Alassane Ouattara a préféré prolonger le suspens. «Je voudrais vous rassurer que je suis avec vous. Je ne vous ai jamais fait défaut…Je prends acte des résolutions du conseil politique et vous demande de continuer d’avoir une pensée pour Amadou Gon Coulibaly et de me laisser le temps du deuil et du recueillement avant de vous donner une réponse», a indiqué Alassane Ouattara. Avant d’ajouter : «je reviendrai vers vous très prochainement et je m’adresserais à la nation. Je vous demande de me laisser le temps du recueillement», a-t-il insisté.
A quelques jours de la célébration de le fête nationale et à moins de trois mois de l’élection présidentielle dans ce pays ouest-africain, la tension politique reste cristallisée autour de la question du 3e mandat. Déjà, dans une déclaration du mardi dernier, l’ancien président Henri Konan Bédié a estimé qu’«Alassane Ouattara devrait respecter sa parole qu’il ne briguerait pas de troisième mandat». Laurent Gbagbo, ancien président, demande à son tour de rentrer en Côte d’Ivoire probablement pour se préparer à cette élection. Or l’actuel président avait prévenu que si Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo se présentaient à la prochaine élection présidentielle, lui aussi le ferait, car «il ne laissera jamais ceux qui ont détruit la Côte d’Ivoire revenir aux affaires».

Gaule D’AMBERT

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 324 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 324 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 mai 2021 23 h 29 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 882)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (96 942)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 405)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 8
  • 13 135
  • 12 018
  • 434 734
  • 16 mai 2021