Sélectionner une page

COTE D’IVOIRE : Hamed Bakayoko, nouveau Premier ministre

COTE D’IVOIRE : Hamed Bakayoko, nouveau Premier ministre

Le Président Alassane Ouattara a nommé jeudi 30 juillet 2020 Hamed Bakayoko en qualité de Premier ministre, tout en conservant le portefeuille de la Défense. Il succède à Amadou Gon Coulibaly, décédé le 8 juillet dernier, et dont il assurait jusqu’ici l’intérim.

Pilier du régime, très proche du Président Alassane Ouattara et âgé de 55 ans, Hamed Bakayoko n’a jamais quitté le Gouvernement depuis 2003. En pleine crise, après les accords de Linas-Marcoussis, il devient ministre des Nouvelles technologies et de l’information dans le Gouvernement d’union nationale, sous les couleurs du Rassemblement des républicains (RDR), parti d’Alassane Ouattara. Il occupe ce poste jusqu’à l’accession au pouvoir de l’actuel chef de l’Etat. Puis, devenu ministre de l’Intérieur, il est notamment aux premières loges lors de l’attentat de Grand Bassam, à Abidjan en mars 2016.
En 2017, il hérite du portefeuille de la Défense, avec pour mission, entre autres, la réconciliation au sein des Forces armées toujours marquées par les stigmates de dix années de guerre civile et de la crise post-électorale de 2010 à 2011 à l’issue de laquelle Alassane Ouattara accède à la présidence de la République. Hamed Bakayoko est né le 8 mars 1965 à Abidjan. Il a d’abord œuvré dans la communication et l’information. En 1990, à 25 ans, militant au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), parti unique, il est propulsé à la tête du journal «Le Patriote» qui émane du RDR.
A l’âge de 28 ans, il est propulsé à la tête de la première radio privée commerciale de Côte d’Ivoire, Radio Nostalgie, puis en 2000, il dirige Nostalgie Afrique. Ce qui n’était pas une surprise pour celui qui, à 13 ans, était déjà rédacteur en chef du journal du collège moderne d’Adjamé, à Abidjan. Depuis 2018, il est maire d’Abobo, qui figure parmi les deux communes les plus peuplées de la capitale économique ivoirienne. Lui qui était pressenti comme dauphin d’Alassane Ouattara dans la perspective de la présidentielle d’octobre 2020. Au mois de mars dernier, le Président Ouattara, lui préférait Amadou Gon Coulibaly pour devenir le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), parti au pouvoir. Celui-ci, après un long séjour en France a fini par succomber le 8 juillet dernier à Abidjan un infarctus à l’issue du Conseil des ministres.
C’est dans un contexte de suspense entretenu sur la candidature d’Alassane Ouattara à un troisième mandat qu’Hamed Bakayoko accède à la Primature.

Alain-Patrick
MASSAMBA.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 259 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 259 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 janvier 2021 12 h 23 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (99 946)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (41 436)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (28 566)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 979
  • 4 815
  • 80 837
  • 22 janvier 2021
id risus pulvinar libero et, non mattis adipiscing