Sélectionner une page

CORONAVIRUS : Les musiciens plaident pour la reprise de leurs activités

CORONAVIRUS : Les musiciens plaident pour la reprise de leurs activités

La traditionnelle cérémonie d’échange de vœux, le vendredi 22 janvier 2021 à Brazzaville, a été l’occasion pour les artistes-musiciens membres de l’Union des musiciens congolais (UMC), à travers leur président, Godefroy Magloire Bonguili, alias Pape God, de plaider pour la reprise de leurs activités, suite aux mesures prises par le Gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie de coronavirus. Mais aussi d’exiger le paiement par les médias aussi bien publics que privés de la dette vis-à-vis du Bureau congolais du droit d’auteur (BCDA).

Dans son allocution, Pape God a souligné que 2020 a été une année très difficile et catastrophique pour le secteur de la culture en général et celui de la musique en particulier: salles de spectacles fermées, lieux de culture mis à l’arrêt face au coronavirus, la musique ayant été jugée «non indispensable» à la vie du pays.
«En dépit de cela, les artistes-musiciens ont non seulement adhéré, mais ont remarquablement soutenu toutes les mesures de riposte à la pandémie de coronavirus. En témoigne: une oeuvre musicale abondante comprenant plusieurs chansons, que les musiciens, par leurs propres moyens, sans subvention, ont été emmenés à produire pour contribuer à la sensibilisation contre cette pandémie», a-t-il ajouté.
Pour limiter la propagation de la COVID-19, le Gouvernement avait décidé d’interdire les rassemblements de plus de 50 personnes, de fermer les lieux de spectacles, etc.
Tout en comprenant le bien-fondé de ces mesures, les artistes-musiciens plaident pour un «traitement plus équitable et plus juste vis-à-vis du secteur culturel». Ils demandent aux autorités de prendre la mesure réelle de l’impact du coronavirus sur la culture et ses conséquences sur l’activité musicale car, «nul ne peut méconnaître que nous sommes une catégorie socio-professionnelle de personnes qui gagnons notre vie en qualité de créateurs».
Les musiciens congolais en appellent à la Task Force et au Gouvernement pour qu’ils agissent dans les meilleurs délais «pour aider les créateurs à survivre à la crise actuelle et, à terme, contribuer à la reprise de leurs activités».
Ils demandent à l’Etat, par le biais du ministère de la Culture et des arts, «de continuer à concevoir, orienter, coordonner et contrôler la politique culturelle de la nation, et de créer les conditions favorables à sa mise en oeuvre, en adéquation avec les mesures édictées par le gouvernement dans la lutte contre la pandémie à Coronavirus.»
«La culture en général et la musique en particulier, on ne les enferme pas!», a martelé Pap God.
«Les artistes, dans leur majorité, «sont des travailleurs indépendants». Outre leurs prestations diverses, ils dépendent beaucoup des redevances versées par la société du droit d’auteurs BCDA», a-t-il ajouté. Avant de demander au ministre de la communication et des médias, Thierry Lézin Moungala, de prendre les mesures nécessaires pour éponger la dette relative aux droits d’auteur que les médias aussi bien publics que privés ont vis-à-vis du BCDA.
Pape God a profité de cette occasion pour présenter le «Prix spécial du Jury» décerné récemment à l’UMC, lors de la 18e édition des Sanzas de Mfoa, le Trophée des créateurs. «Ceci nous réjouit particulièrement, car ce prix est une reconnaissance publique qui vient consacrer le rôle de l’UMC à défendre les intérêts moraux, matériels et les droits des artistes- musiciens du Congo. Ce Prix, jamais décerné à une organisation professionnelle, constitue les prémices pour l’Union des musiciens congolais d’être reconnue comme association d’utilité publique», a-t-il dit. Avant de s’incliner devant la mémoire des artistes-musiciens que Dieu a rappelés à Lui en 2020, parmi lesquels le patriarche Edo Ganga de l’orchestre les Bantous de la capitale.

Véran Carrhol
YANGA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 19 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 856)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 155)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 662)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 216
  • 2 584
  • 68 924
  • 4 février 2021
ipsum id odio pulvinar Phasellus ut felis felis et,