Sélectionner une page

COP26 : Le PNUD et l’UNESCO entendent accompagner le Congo

COP26 : Le PNUD et l’UNESCO entendent  accompagner le Congo

Dans le cadre des préparatifs de la COP26 qui se tiendra à Glasgow en Ecosse, la ministre Arlette Soudan-Nonault a tenu une séance de travail avec les représentants des institutions onusiennes au Congo.

A cette rencontre, le PNUD et l’UNESCO se sont engagés à appuyer le Congo. L’opérationnalisation de la commission climat pour le bassin du Congo (CCBC) et du Fonds bleu pour le bassin du Congo, lequel porte les différents projets africains émanant des CDN des seize pays membres, qui sera mise en lumière à la COP26 de Glasgow, s’inscrit parmi les défis de ce rendez-vous planétaire, phase décisive de l’Accord de Paris sur le climat. Comme le Royaume Uni qui va abriter Glasgow 2026, ces institutions onusiennes ont accepté d’accompagner la République du Congo dans le cadre des préparatifs de la COP26 de Glasgow ; dans la consolidation du Fonds bleu pour le bassin du Congo ; et dans le cadre de la table ronde qui va être portée par les Etats-Unis qui sont de retour dans les Accords de Paris.
«Le PNUD accompagne ce processus depuis presque deux ans. Nous sommes un point culminant, il faut aller à la COP26 de Glasgow pour montrer au monde que ça c’est l’offre du Congo. Le Président de la République du Congo a dit lors de son investiture que l’Afrique s’appellera dorénavant l’Afrique verte. Le dossier du Fonds bleu est une manifestation de ce message-là. Donc nous sommes satisfaits avec ma collègue de l’UNESCO pour accompagner cet effort qui est une innovation mondiale dans le domaine du climat entendu que le climat n’a pas de frontière», a déclaré Maley Diop, le représentant du PNUD.

KAUD

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 322 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 10 h 44 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 896)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 175)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 699)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 19
  • 4 633
  • 13 289
  • 425 334
  • 16 mai 2021