Sélectionner une page

COOPERATION : Mutualiser les expertises entre les organes de régulation des deux Congo

COOPERATION : Mutualiser les expertises entre les organes de régulation des deux Congo

Le directeur général de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) Louis-Marc Sakala et Christian Katendé, président du Collège de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo de la RDC (ARPTC), ont signé mercredi 16 septembre dernier à Kinshasa un protocole d’accord pour mutualiser les expertises entre les deux organes de régulation dans leurs pays respectifs.

Les deux agences mettent en place un cadre qui portera sur tous les aspects des secteurs régulés, notamment la régulation postale, la gestion et la coordination des fréquences, les aspects juridique, économique, et technique de la régulation, et d’autres points sur lesquels les deux parties jugeront utiles d’échanger; faire la description des instances de coopération.
Prélude à ce protocole d’accord, une réunion de travail a été tenue, au cours de laquelle, les experts ont évoqué des questions d’intérêt commun, comme la gestion et la coordination des fréquences aux frontières, l’harmonisation des procédures dans les autorisations d’établissement des réseaux transfrontaliers et le Projet 2Africa de Facebook qui est le premier système de câbles conçu pour desservir l’ensemble de l’Afrique.
Les experts des deux Autorités ont présenté l’état d’occupation des fréquences à la frontière entre Kinshasa et Brazzaville. Pour le compte de la République du Congo, Wilson Bokatola, directeur des ressources en fréquences a souligné: les difficultés rencontrées dans l’exploitation du premier dividende numérique (la bande de 800MHZ) dues à l’exploitation non coordonnée de cette bande entre les parties; les perturbations relevées sur les fréquences réservées à la navigation aérienne dues aux produits d’intermodulation des certaines stations radio FM notamment Sango Malamu, RTVA et RAGA émettant respectivement sur les fréquences 104.5MHz, 90.8MHz et 90.5MHz; l’impossibilité d’exploitation de certains canaux de la bande 2100MHZ à Brazzaville due à la présence des signaux de la RDC sur la même bande.
Luc Lukomba, responsable du Contrôle des fréquences, représentant la RD Congo, a pointé du doigt l’occupation sur les deux dividendes numériques par les chaines de télévision de la République du Congo émettant depuis Brazzaville, à savoir: DRTV Force OneNE, CCTV et Top TV. Ces canaux étant réservés au déploiement de la 4G, ces chaines de télévision sont tenues de migrer vers les canaux dédiés à la télédiffusion, conformément aux engagements de la République du Congo. Compte tenu de l’importance des problèmes relevés, les experts ont recommandé au comité de coordination la tenue d’une première réunion dès la première quinzaine du mois d’octobre 2020 à Brazzaville, en vue de cibler les sous-bandes jugées importantes à ce jour pour lesquelles les attributions seraient coordonnées entre les deux pays afin de garantir à chacun l’utilisation optimale du spectre radioélectrique; fixer les paramètres techniques et les conditions d’utilisation des sous bandes de fréquences réservées au déploiement des réseaux mobiles, au cours d’une réunion étendue aux opérateurs de téléphonie mobile des deux pays; organiser à Kinshasa une deuxième réunion qui prendra en compte les fournisseurs de services internet, utilisateurs des fréquences radioélectriques à Brazzaville et à Kinshasa; rendre fluide la communication entre les Autorités de régulation via les organes prévus dans le Protocole d’accord entre les parties, en cas de problèmes et /ou difficultés rencontrées à Brazzaville ou à Kinshasa lors des mesures de terrain suite aux brouillages de certaines sous-bandes de fréquences réservées aux Services Terrestres (Fixes et Mobiles) et aéronautiques (Fixes et Mobiles).

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 79 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 20 h 47 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 259)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 203)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 783)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 986
    • 45 223
    • 5 539
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    diam eget dolor at et, porta. ut