Sélectionner une page

Coopération : Moderniser l’enseignement supérieur et structurer le FONEA

Coopération : Moderniser l’enseignement supérieur et structurer le FONEA

A travers l’Agence française de développement (AFD), la France s’engage à accompagner le Congo à hauteur de 4,8 milliards de FCFA, pour moderniser l’enseignement supérieur et structurer le Fonds national d’appui à l’employabilité et l’apprentissage (FONEA). La signature de deux conventions de subvention, entre Calixte Nganongo, ministre des Finances et du Budget, représentant du Gouvernement congolais, et François Barateau, ambassadeur de France au Congo, s’est faite mercredi 8 juillet dernier à Brazzaville. En présence de Lionel Cafferini, directeur de l’Agence française de développement et des ministres congolais (ou leurs représentants.
Dans le déroulement de la cérémonie, l’ambassadeur de France au Congo a fait savoir que «ces financements s’inscrivent dans les priorités du Congo et dans les orientations fixées par les présidents Denis Sassou Nguesso et Emmanuel Macron, le 3 septembre dernier à Paris, pour renforcer le partenariat entre la France et le Congo, en particulier dans le domaine de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la recherche».
Le programme d’appui à la modernisation de l’enseignement supérieur, d’une durée de quatre ans, a pour objectifs de: renforcer la formation des formateurs, aussi bien des enseignants du secondaire issus de l’Ecole normale supérieure que des enseignants chercheurs effectuant un doctorat ou bénéficiant de la formation continue; financer des projets de recherche, sélectionnés de façon compétitive; valoriser les résultats de la recherche et l’employabilité des diplômés, en particulier dans le domaine de bioressources du pays, axées sur la transformation et le conditionnement agroalimentaire, la cosmétologie et les applications pharmaceutiques ou de bio-santé. A cela s’ajoutent les produits végétaux et animaux séchés ou fumés (du jus de fruits, farines de tubercules, farines de céréales et biscuits, d’huiles végétales, d’huiles essentielles, des confitures, de liquides fermentés). Pour cela, un centre multiservices de valorisation des bioressources sera construit et équipé au sein de l’Université Marien Ngouabi, pour accueillir les formations professionnalisantes et offrir des services de proximité aux entreprises.
Ce programme entend aussi favoriser les collaborations entre les universités du Congo et les milieux professionnels, pour assurer une meilleure adéquation de l’offre d’enseignements aux besoins des entreprises; développer et diversifier les partenariats entre les universités congolaises et les institutions françaises d’enseignement supérieur, en matière de recherche et de formation.
Par ailleurs, une subvention de 229 millions de FCFA accordée au FONEA contribuera, pendant une année, à la formation des agents, la structuration d’un mécanisme pérenne de financement au travers de la collecte de la taxe d’apprentissage, l’élaboration d’un système d’information pour la gestion des activités du FONEA, la mise en place des outils de pilotage, de suivi et d’évaluation.

Marcellin MOUZITA MOUKOUAMOU

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 février 2021 14 h 22 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (120 484)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 516)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 914)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 10 393
  • 1 340
  • 75 921
  • 4 février 2021
consequat. Aenean felis ipsum ultricies justo eleifend non in Phasellus Curabitur luctus