Sélectionner une page

Coopération : Le Japon finance deux projets supplementaires au Congo

Coopération : Le Japon finance deux projets supplementaires au Congo

Sous les auspices de la ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, Antoinette Dinga Dzondo, l’ambassadeur du Japon au Congo, Karube Hiroshi, et le secrétaire général des Affaires étrangères, Cyprien sylvestre Mamina, ont paraphé le 11 novembre dernier à Brazzaville, deux documents relatifs à deux projets financés par le Japon au Congo.

Le premier projet, de 150 millions de yens japonais (760 millions de F.CFA), consiste à doter en équipements et matériels médicaux le Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville dans le cadre du Programme de développement économique et social du Japon en faveur du Congo.
Le deuxième, financé à 300 millions de yens japonais, soit 1.520 millions de FCFA environ, permettra de fournir 3.900 tonnes de riz à la République du Congo dans le cadre du Programme d’assistance alimentaire du Japon.
L’ambassadeur du Japon au Congo, Karube Hiroshi, a précisé que son pays met l’accent sur la notion de «sécurité alimentaire» qui vise à promouvoir l’accès à une vie meilleure pour tous. «L’appui au système de santé constitue un des axes prioritaires de la coopération japonaise au Congo. Par cette cérémonie, le Japon réitère sa détermination et son engagement à continuer à accompagner le Gouvernement congolais pour garantir la sécurité humaine à toute sa population», a-t-il expliqué.
Ces deux projets vont permettre non seulement de faire face aux défis sanitaires parmi lesquels la COVID-19, mais aussi d’améliorer la situation nutritionnelle des populations. «J’espère que ce soutien permettra au Congo de créer un fonds de contrepartie qui pourra servir à financer des projets de développement communautaire. J’exprime le souhait de voir ces équipements médicaux et cette assistance alimentaire consolider davantage les relations amicales entre nos deux pays», a déclaré le diplomate japonais.
Se réjouissant du geste de solidarité et de la promptitude du Japon, Antoinette Dinga Dzondo a, au nom de son homologue de la Santé et en son nom personnel, remercié le pays partenaire. Ces financements, a-t-elle affirmé, permettront de répondre efficacement aux nombreux défis liés d’une part, aux effets néfastes des inondations et d’autres part, de renforcer les capacités opérationnelles du CHU-B. «Par ces temps de crise économique accentuée par la COVID-19, ce geste de l’empire du Soleil levant restera à jamais gravé dans les annales de l’histoire du Congo. Quel réconfort pour les peuples du monde de savoir qu’il y a encore des pays qui trouvent la force de soutenir les plus fragiles!»
La ministre Antoinette Dinga Dzondo a rassuré le pays partenaire que le Gouvernement mettra tout en œuvre pour que ces dons atteignent les bénéficiaires.
Espérancia
Mbossa-OKANDZE

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

30 novembre 2020 23 h 49 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 184)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 520)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 012)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 600
  • 1 336
  • 55 360
  • 28 novembre 2020
elit. nunc Donec luctus eget massa sit velit,