Sélectionner une page

Coopération : Bientôt la tenue à Paris de la table ronde des bailleurs de fonds

Coopération : Bientôt la tenue à Paris de la table ronde des bailleurs de fonds

De passage à Brazzaville, le Pr Daniel Ona Ondo, président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) est venu rappeler à Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, ministre du Plan, pour la première fois la tenue très prochainement à Paris de la table ronde de bailleurs de fonds pour les projets intégrateurs qui ne concernent pas seulement un pays, mais au moins deux; une volonté politique énorme que les présidents de tous les Etats ont confié au président Denis Sassou Nguesso pour suivre ce dossier. C’était vendredi 6 novembre 2020 au cours de leur entretien.
«Nous nous sommes rendus compte que nos pays se sont endettés. Pour la plupart, ils n’ont pas atteint la cote de 70% des PIB. Les Etats ne peuvent pas continuer. A cette table ronde, nous voulons attirer les investisseurs privés. C’est la forme de partenariat public privé (PPT). Quand un investisseur privé vient sur un projet, il est sur la rentabilité de ce projet, il est sûr de participer avec l’Etat», a déclaré le Pr Daniel Ona Ondo.
Sur les 12 dossiers, a-t-il poursuivi, il y a deux dossiers qui ont trouvé un preneur, un dossier sur l’électrification entre le Cameroun et le Tchad, entièrement bouclé. «Si nous n’allons pas vers les bailleurs de fonds, ils ne viendront pas à nous. Même si aujourd’hui, on n’a pas des projets bancables, mais à l’avenir, ils sauront que la CEMAC est une entité qui se bat. Aujourd’hui les chefs de l’Etat nous ont ouvert une porte, en donnant une impulsion politique énorme. Nous devons saisir cette impulsion pour avoir des résultats favorables».
Le président de la Commission de la CEMAC a reconnu que les pays africains sont menacés par deux crises multiformes, une crise par la COVID-19 et une crise économique avec la baisse du prix du pétrole. «Compte tenu du rôle joué par l’Etat et par les membres de la Commission, il est tout à fait normal que je vienne rendre compte au membre du Gouvernement de la situation de notre communauté et la mettre au courant des préparatifs de cette table ronde. Nous avons un challenge énorme».
Le Pr Daniel Ona Ondo et Mme Ghislaine Ebouka-Babackas ont aussi passé en revue le fonctionnement de la communauté, car selon le président de la Commission de la CEMAC, l’Union économique de l’Afrique centrale qui est suivi du comité inter-Etat va examiner son budget. «Notre instance c’est l’Union économique de l’Afrique centrale, suivi du Comité inter-Etat; nous allons avoir le budget à examiner. La ministre m’a donné des directives et je la remercie. La communauté c’est un instrument important, nous nous rendons compte qu’avec la crise, un des points de sortie de cette crise c’est l’intégration sous régionale», a-t-il confié.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 décembre 2020 0 h 09 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 198)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 520)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 021)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 11
  • 1 603
  • 54 208
  • 28 novembre 2020
elit. efficitur. ut id elit. commodo vulputate, lectus