Sélectionner une page

Conseil supérieur de la liberté de communication : Préserver le personnel contre la pandémie du Coronavirus

Conseil supérieur de la liberté de communication : Préserver le personnel contre la pandémie du Coronavirus

Les quatre sites abritant le Conseil supérieur de la liberté de communication ont été désinfectés pour mettre à l’abri le personnel contre le Coronavirus. Selon les récentes informations de l’OMS Afrique, la pandémie devient encore plus virulente qu’auparavant sur le continent africain. Les quatre sites ont été désinfectés vendredi 20 novembre 2020, sous la supervision du chef de cabinet du vice-président du conseil, Aurélien Desprès Taty.
Le ministère de la Justice où travaillent le président et le vice-président; le palais des congrès qui abrite les commissions spécialisées et celles sous tutelle; l’ancien site de la Télévision congolaise à Bacongo où évolue le secrétariat administratif et la maison louée par la secrétaire comptable et son cabinet au quartier Batignolles ont été désinfectés.
«Si au Congo, on a tendance à dire qu’elle n’existe pas, la pandémie est présente dans le monde. L’OMS Afrique a déclaré récemment que l’Afrique risque de faire face à une deuxième secousse. Mais, on ne sait pas quelle sera son ampleur. Par rapport à cela, le Conseil supérieur de la liberté de communication a jugé bon de prévenir pour protéger son personnel», a dit Aurélien Desprès Taty à la fin de la désinfection.

Philippe BANZ

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 9 h 06 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 211)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 299)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 698)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 610
  • 1 706
  • 75 348
  • 16 janvier 2021
dolor. diam Aliquam venenatis, vulputate, ante. Nullam suscipit ut accumsan libero