Sélectionner une page

CONSEIL DE L’ORGANISATION MONDIALE DES DOUANES (OMD) : Guénolé Mbongo Koumou élu vice-président pour l’Afrique occidentale et centrale

CONSEIL DE L’ORGANISATION MONDIALE DES DOUANES (OMD) : Guénolé Mbongo Koumou élu vice-président pour l’Afrique occidentale et centrale

A la suite de la conférence des directeurs généraux des Douanes tenue jeudi 24 septembre dernier par visioconférence, Guénolé Mbongo Koumou, Directeur Général des Douanes et droits indirects de la République du Congo, a été élu vice-président du Conseil de l’organisation mondiale des Douanes (OMD), pour l’Afrique de l’ouest et du centre. Il succède à ce poste au Général de Brigade Toumani Sangaré de la Guinée Conakry, arrivé au terme de son deuxième et dernier mandat.

Trois pays étaient en lice pour briguer ce poste: la République du Congo, le Benin et le Nigeria.
A l’issue de l’élection, le choix a été porté sur le candidat du Congo, Guénolé Mbongo Koumou.

Après le lancement de l’E-Douane (Ekengue)

Plusieurs raisons ont présidé à ce choix: l’expérience du Congo dans les relations internationales. Une expérience incarnée par le Président Denis Sassou-Nguesso, ayant pour corollaire, l’accélération des réformes économiques à l’échelle régionale. Ainsi qu’il le reconnaît dans son discours de remerciements à cette élection. «La République du Congo est aujourd’hui un pôle de stabilité en Afrique centrale, grâce au leadership du Président Denis Sassou-Nguesso qui incarne l’expérience africaine en matière des relations internationales», a-t-il souligné.
Le choix de la candidature congolaise s’explique aussi par la célérité avec laquelle les réformes douanières sont mises en musique en République du Congo, depuis deux ans. L’exemple d’E-DOUANES, EKENGUE est patent. A cela, il faut ajouter la réorganisation en cours de l’administration des douanes congolaises. Le nouvel élu reconnaît, en outre, que «cet aboutissement est certainement le résultat d’une coordination maîtrisée de la concertation assurée par le Général de Brigade Toumani Sangaré…qui a toujours placé l’intérêt général au cœur de son action.»
Durant son mandat, il entend faire de son cabinet, un cabinet inclusif, en mobilisant toutes les forces vives de l’administration douanière internationale, notamment les experts reconnus pour leur «compétence sur les questions régionales et dévouées à cette cause», a-t-il indiqué. Mais également de faire des douanes de la région des administrations pertinentes et performantes au service de la facilitation des échanges, de la compétitivité de l’économie, de la protection de la société et de la mobilisation des recettes pour le Trésor public.
Le vice-président de l’OMD Afrique occidentale et centrale a, entre autres, mission de rehausser le profil et la notoriété des douanes de la région, redynamiser les structures régionales, promouvoir la mise en œuvre du plan stratégique régionale 2018-2022, renforcer la collaboration et la solidarité régionales.
L’accession du Congo à la vice-présidence de cette organisation intervient aussi bien dans le contexte du lancement de la phase opérationnelle de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), que dans celui de la crise économique mondiale, accentuée par les effets de la baisse des prix des matières premières et de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus, COVID-19.
Il faut souligner que les administrations douanières des pays d’Afrique de l’ouest et du centre sont confrontées à de nombreuses difficultés, dont l’insécurité grandissante de la recrudescence de la criminalité transfrontalière organisée, la pression toujours très forte pour la mobilisation des recettes dans une situation de crise économique persistante, souvent au détriment des autres missions des douanes, les défis liés à la mise en œuvre de l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE) et de la ZLECAF, des déficits en matière d’opérationnalisation et de la gestion des ressources humaines au sein de la quasi-totalité des administrations des douanes de la région.
A rappeler que Guénolé Mbongo Koumou est Directeur Général des douanes et droits indirects depuis le 27 décembre 2018.
Docteur en sciences économiques, enseignant à la faculté éponyme de l’Université Marien Ngouabi, le tout nouveau vice-président de l’OMD Afrique occidentale et centrale est aussi ingénieur en réseaux informatiques et télécommunications.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

3 août 2021 9 h 24 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 956
  • 2 639
  • 298 478
  • 1 août 2021