Sélectionner une page

CONSEIL CONSULTATIF DE LA FEMME : Les femmes déterminées à briser les mythes

CONSEIL CONSULTATIF DE LA FEMME : Les femmes déterminées à briser les mythes

Le secrétariat exécutif permanent du Conseil consultatif de la femme a organisé samedi 22 août 2020 un «Atelier d’écoute des femmes sur la problématique de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement». C’était sous la direction de la secrétaire exécutive de cette institution, Antoinette Kébi.

Tenant compte du contexte actuel imposé par la pandémie du coronavirus à la COVID-19, les participantes ont été réduits à 45. Elles sont venues de différentes catégories socio-professionnelles. On a noté également la présence des anciennes parlementaires, anciennes ministres en charge de la Promotion de la femme, des femmes des groupements politiques toutes obédiences confondues, et de conseillères du chef de l’Etat.
La présentation d’une pièce par la troupe théâtrale Agora sur les violences faites aux femmes a créé une vive émotion, au point où certaines femmes n’ont pu retenir leurs larmes. L’actrice principale de la troupe a montré comment souffrent les veuves et les orphelins après le décès de leur époux et père. Elle a crié au scandale: «Les hommes, qu’avons-nous fait pour subir tout cela?» «Non, non, non!». C’est dire que le mal est bien réel.
La secrétaire exécutive, Antoinette Kebi, a rappelé qu’au cœur de la vision du Président de la République se trouve inscrite, en lettres d’or, la question de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement.
Pour traduire cette vision du chef de l’Etat, la Constitution du 25 octobre 2015 a réaffirmé le principe de l’égalité entre l’homme et la femme. Aussi peut-on lire, à son article 17 que «la femme a les mêmes droits que l’homme. La constitution du 25 octobre 2015 fait l’honneur aux femmes, en instituant par l’article 232 le Conseil consultatif de la femme dont l’organisation, la composition et le fonctionnement sont déterminés par la loi organique n°14-2018 du 15 mars 2018. Elle a rappelé, par ailleurs, qu’aux termes de cette loi, le Conseil consultatif de la femme a pour mission de formuler des avis au chef de l’Etat et des suggestions au Gouvernement sur les questions liées à la condition de la femme et son intégration au développement. «Comme vous pouvez le comprendre, une telle mission requiert de la part du Conseil consultatif de la femme une maîtrise de la vie de la femme congolaise qui passe nécessairement par des études, des analyses, des recherches documentaires et des sondages.»
Antoinette Kebi a indiqué que le Secrétariat exécutif permanent a eu le plaisir de convier les participantes à cet atelier pour, ensemble, poser un diagnostic partagé sur cette importante problématique dont «nous venons d’avoir l’illustration par le sketch que vient de nous présenter la troupe Agora».
Tout en rendant un vibrant hommage à toutes ces pionnières qui, à différents niveaux, se sont investies dans l’amélioration substantielle de la condition de la femme, elle a indiqué que «malgré les avancées significatives observées, il ne manque pas d’obstacles à la mise en œuvre de ladite promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement chères au chef de l’Etat.»
Au nombre de ces obstacles «nous pouvons, entre autres, noter: le non-respect de la loi électorale sur le positionnement des femmes sur les listes des candidats aux élections locales: la non adoption jusqu’à ce jour de la loi sur la parité entre les hommes et les femmes dans l’accès aux fonctions politiques électives et administratives; le faible engagement politique dans la lutte contre l’analphabétisme des femmes et des filles; la non adoption de la loi sur les violences sexo-spécifiques.»
Unanimement, les femmes ont dénoncé les traitements inhumains infligés aux veuves après le décès de leur époux. Et également martelé que les violences sexuelles sont inexcusables.

Pascal
AZAD DOKO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 19 h 05 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 800)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 520)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 873)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 25
  • 11 469
  • 15 694
  • 392 575
  • 21 avril 2021