Sélectionner une page

Congrégation des Petites Sœurs Dominicaines : Jubilé d’argent de Sr Ida Pélagie Louvouandou et Vœux perpétuels des sœurs Colette Niangui, Mireille Nsouza et Olympe Mbaloula

Congrégation des Petites Sœurs Dominicaines : Jubilé d’argent de Sr Ida Pélagie Louvouandou et Vœux perpétuels des sœurs Colette Niangui, Mireille Nsouza et Olympe Mbaloula

La basilique Sainte-Anne du Congo a été le cadre choisi pour célébrer la messe commémorative des 25 ans de vie religieuse de Sr Ida Pélagie Louvouandou, conseillère auprès de la prieure générale de la Congrégation des Petites sœurs dominicaines et de l’émission des vœux perpétuels des sœurs Colette Niangui, Mireille Bienvenue Nsouza, et Olympe Alindice Sarissa Mbaloula, dans la congrégation. A la même occasion, en France, Sr Geneviève Sobris de la congrégation à l’honneur célébrait ses 70 ans de vie religieuse. C’était samedi 21 novembre 2020, la veille de la commémoration de la solennité du Christ-Roi de l’univers.

Présidée par Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, la messe a été concélébrée par NN.SS. Urbain Ngassongo, évêque de Gamboma, Ildevert Mathurin Mouanga, évêque de Kinkala et Louis Portella Mbuyu, évêque émérite de Kinkala, ainsi que par plusieurs prêtres dont l’abbé Donatien Bizaboulou, vicaire épiscopal chargé du clergé, des séminaires et des vocations, curé-recteur de la basilique Sainte-Anne, Aristide Milandou Diabankana, curé doyen du doyenné Saint Pie X, etc.

Mgr Anatole Milandou

Plusieurs personnalités de haut rang dont MM. Raul Mateus Paula et Stefano Di Leo, ambassadeurs de l’Union européenne et de l’Italie au Congo, ont marqué de leur présence cette messe.
Parmi les participants à la messe pouvaient se distinguer les parents, amis et connaissances des trois professes, aux côtés des religieux, religieuses de diverses congrégations et des fidèles laïcs de l’archidiocèse de Brazzaville.
«Dans notre Congrégation des Petites Sœurs Dominicaines, la solidarité avec les plus pauvres marque notre façon de suivre le Christ dans la ligne des béatitudes évangéliques en communauté fraternelle. Voulez-vous faire ce même choix pour toujours?», a déclaré Sr Ida Pélagie Louvouandou, amorçant le rite de la profession et s’adressant aux nouvelles professes de qui elle a reçu les vœux, au nom de la prieure générale de la congrégation. Et les professes ont répondu chacune: «Oui, je le veux avec la grâce de Dieu.»
Avant l’homélie a eu lieu la première partie de l’exécution du rite de la profession perpétuelle marqué par l’appel des candidates à la profession, par la conseillère générale, suivie de leur présentation par Sr Lucie Nkouakoua Moumbonga, déléguée de la supérieure générale et de la demande de la profession par les candidates.
Dans son homélie, Mgr Anatole Milandou a affirmé: «Nous sommes heureux de participer à la joie de Sr Ida Pélagie qui fête son jubilé d’argent de profession religieuse pour ses 25 ans de fidélité au Seigneur dans la chasteté, l’obéissance et la pauvreté. C’est aussi une joie pour nous de voir nos sœurs Colette, Mireille et Olympe prononcer leurs vœux perpétuels, au service du Christ humble et pauvre. A sœur Ida, j’adresse mes vives et sincères félicitations. Merci de ce beau témoignage de fidélité. Vous êtes un modèle qui doit inspirer nos jeunes frères et sœurs dans leur désir de se consacrer totalement au Seigneur, par la vie religieuse. A vous aussi mes chères filles Colette, Mireille et Olympe j’adresse mes félicitations pour votre détermination». «La célébration de ce jubilé et de cette profession perpétuelle a comme support la présentation de la Vierge Marie. La présentation de la Vierge Marie est le symbole de la consécration que la Vierge immaculée fit d’elle- même au Seigneur dès son enfance, poussée par l’Esprit Saint. Marie est célébrée par la communauté chrétienne comme «bienheureuse» parce qu’elle a cru aux Paroles du Seigneur qui lui furent adressées par l’ange: «je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi comme tu l’as dit!» (Cf. Lc 1, 38).», a rappelé l’archevêque.
Après l’homélie a eu lieu la deuxième partie de l’exécution du rite de la profession marquée par le dialogue entre Sr Ida et les professes, suivi de l’émission des vœux, la litanie des saints ponctuée par la remise à la maman de chacune des professes du pagne ayant servi à la couvrir.
«Moi, sœur …… fait profession perpétuelle et promets à Dieu selon l’esprit de Saint Dominique de t’obéir à toi Sr Ida Pélagie Louvouandou, conseillère générale déléguée par Sr Françoise Romatif, prieure générale des Petites Sœurs Dominicaines et à toutes celles qui lui succéderont, selon les constitutions de cette congrégation jusqu’à la mort.», a déclaré chacune des professes à tour de rôle.
A Sr Ida de répondre à chacune d’elle: «Tu es désormais professe perpétuelle de la Congrégation des Petites sœurs Dominicaines. Au nom de l’Eglise et en présence de Son excellence Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, … et au nom de Sr Françoise Romatif, prieure générale, je reçois les vœux que tu viens d’émettre dans la congrégation. Tu fais maintenant partie de notre famille, et nous sommes engagées avec toi pour toute la vie.»
Après l’émission des vœux a suivi la signature du registre des professions.
Pendant le chant d’action de grâce, Sr Ida Pélagie Louvouandou a déposé un cierge allumé au pied de l’effigie de Saint Dominique.
Le mot de remerciements d’une des professes et la lecture de la lettre de Sr Françoise Romatif ont marqué la fin cette célébration eucharistique animée par la chorale Ngounga de la paroisse Saint Jean Marie Vianney de Mouléké.
Peu avant la bénédiction finale, l’archevêque a encouragé les sœurs Dominicaines à aller de l’avant dans leur apostolat en faveur des plus démunis, témoignant ainsi de la présence salvifique du Christ à leurs côtés.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 8 h 46 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 196)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 295)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 697)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 579
  • 1 706
  • 75 317
  • 16 janvier 2021
diam Aliquam in elit. risus. Aenean tristique non adipiscing Donec sed