Sélectionner une page

Congo Telecom : La Commission économie et finance de l’Assemblée nationale apporte son soutien à l’entreprise

Congo Telecom : La Commission économie et finance de l’Assemblée nationale apporte son soutien à l’entreprise

Le directeur général de Congo Telecom Yves Castanou s’est entretenu mercredi 9 décembre avec une délégation de la commission économie et finance de l’Assemblée nationale conduite par Maurice Mavoungou, président de cette commission. En cette période d’examen du budget à l’Assemblée nationale, le président de la commission a visité la structure en pleine rénovation, tout en félicitant le directeur général de Congo télécom pour le travail abattu sans l’appui financier de l’Etat. «Il faut soutenir cette entreprise nationale en leur donnant les moyens nécessaires», a dit Maurice Mavoungou, à l’issue de la visite du site.
Le directeur général de Congo télécom a présenté l’établissement, ses objectifs, ses missions ainsi que ses perspectives. Après cette présentation, la délégation a visité la direction générale, la direction commerciale ainsi que la salle d’équipement constituée des machines, la direction financière, juridique et de la réglementation en passant par la direction des ressources humaines, achats et logistiques.
Yves Castanou avait été reçu par cette Commission, qui est en train d’examiner le budget de l’Etat, pour présenter ses doléances. «Congo télécom est un patrimoine national. C’est l’opérateur historique dans le secteur des télécommunications. Cette entreprise qui n’avait pratiquement aucune existence est en train de se transformer. Nous avons reçu le directeur général de cet établissement à l’Assemblée nationale. Nous sommes en période d’examen du budget de l’Etat. Nous l’avons écouté, et nous avons pensé venir sur place voir ce qui se réalise», a souligné Maurice Mavoungou.
La commission économie et finance soutient l’entreprise pour devenir leader dans 3 ou 4 ans dans le secteur numérique en lui donnant les moyens nécessaires. Le président Maurice Mavoungou a loué l’effort et la qualité du management de la société. «Ils n’ont pas l’appui financier de l’Etat, tout ce qui se fait c’est la qualité des hommes, les partenaires leur ont fait confiance. L’équipe dirigeante est là depuis le mois d’avril. En peu de temps ce qui est en train de se réaliser, c’est un rêve. On peut avoir des gens de qualité avec un Conseil d’administration en pleins travaux», a-t-il relevé.
A la société Congo télécom, les salaires, les cotisations sociales, les IRPP, les pensions des retraités sont payés régulièrement. Le président de la Commission fait confiance à l’équipe dirigeante et à son conseil d’administration pour que cela se pérennise. «Congo télécom ne court aucun risque. Nous avons les bonnes raisons de sauver cette entreprise. Nous voulons que Congo télécom devienne leader dans le numérique dans ce pays», a rassuré Maurice Mavoungou.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

2 août 2021 4 h 24 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 196
  • 2 207
  • 305 615
  • 1 août 2021