Sélectionner une page

Congo Telecom : La Commission économie et finance de l’Assemblée nationale apporte son soutien à l’entreprise

Congo Telecom : La Commission économie et finance de l’Assemblée nationale apporte son soutien à l’entreprise

Le directeur général de Congo Telecom Yves Castanou s’est entretenu mercredi 9 décembre avec une délégation de la commission économie et finance de l’Assemblée nationale conduite par Maurice Mavoungou, président de cette commission. En cette période d’examen du budget à l’Assemblée nationale, le président de la commission a visité la structure en pleine rénovation, tout en félicitant le directeur général de Congo télécom pour le travail abattu sans l’appui financier de l’Etat. «Il faut soutenir cette entreprise nationale en leur donnant les moyens nécessaires», a dit Maurice Mavoungou, à l’issue de la visite du site.
Le directeur général de Congo télécom a présenté l’établissement, ses objectifs, ses missions ainsi que ses perspectives. Après cette présentation, la délégation a visité la direction générale, la direction commerciale ainsi que la salle d’équipement constituée des machines, la direction financière, juridique et de la réglementation en passant par la direction des ressources humaines, achats et logistiques.
Yves Castanou avait été reçu par cette Commission, qui est en train d’examiner le budget de l’Etat, pour présenter ses doléances. «Congo télécom est un patrimoine national. C’est l’opérateur historique dans le secteur des télécommunications. Cette entreprise qui n’avait pratiquement aucune existence est en train de se transformer. Nous avons reçu le directeur général de cet établissement à l’Assemblée nationale. Nous sommes en période d’examen du budget de l’Etat. Nous l’avons écouté, et nous avons pensé venir sur place voir ce qui se réalise», a souligné Maurice Mavoungou.
La commission économie et finance soutient l’entreprise pour devenir leader dans 3 ou 4 ans dans le secteur numérique en lui donnant les moyens nécessaires. Le président Maurice Mavoungou a loué l’effort et la qualité du management de la société. «Ils n’ont pas l’appui financier de l’Etat, tout ce qui se fait c’est la qualité des hommes, les partenaires leur ont fait confiance. L’équipe dirigeante est là depuis le mois d’avril. En peu de temps ce qui est en train de se réaliser, c’est un rêve. On peut avoir des gens de qualité avec un Conseil d’administration en pleins travaux», a-t-il relevé.
A la société Congo télécom, les salaires, les cotisations sociales, les IRPP, les pensions des retraités sont payés régulièrement. Le président de la Commission fait confiance à l’équipe dirigeante et à son conseil d’administration pour que cela se pérennise. «Congo télécom ne court aucun risque. Nous avons les bonnes raisons de sauver cette entreprise. Nous voulons que Congo télécom devienne leader dans le numérique dans ce pays», a rassuré Maurice Mavoungou.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 243 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

22 janvier 2021 14 h 11 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (95 165)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 633)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 854)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 5
  • 1 154
  • 1 690
  • 75 675
  • 22 janvier 2021
ut Donec accumsan at vel, lectus