Sélectionner une page

Confrérie Sainte Rita : Ouverture de l’Année pastorale et présentation du nouvel aumônier diocésain adjoint

Confrérie Sainte Rita : Ouverture de l’Année pastorale et présentation du nouvel aumônier diocésain adjoint

L’abbé Brice Bikouta, aumônier diocésain de la Confrérie Sainte Rita de Brazzaville a présidé une célébration eucharistique vendredi 23 octobre 2020 en l’église Sainte Rita de Moukondo, à l’occasion de l’ouverture de l’Année pastorale 2020-2021. Par la même occasion, il a présenté aux membres de la confrérie le nouvel aumônier diocésain adjoint, l’abbé Olivier Mikoli. COVID-19 oblige et le respect de la distanciation sociale aidant, cette messe de lancement des activités au niveau diocésain n’a pas mobilisé des foules de ritiens et ritiennes comme d’ordinaire, étant donné que la circulaire de Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, recommandant de ne pas dépasser cinquante personnes dans les rassemblements liturgiques.

Libérant son homélie tirée de l’évangile du jour, l’abbé Brice Bikouta a exhorté les membres de la confrérie Sainte Rita à connaître les signes du temps, d’être vigilants et clairvoyants, car tout est grâce. «Le coronavirus est une maladie qui a infecté tous les membres de la confrérie Sainte Rita. Chacun doit se relever pour ne pas paralyser les autres membres faisant partie du Corps du Christ, dans l’Eglise famille de Dieu. Soyez vigilants et clairvoyants», a-t-il souligné.
M. Gilbert Bouetoumoussa, président du bureau diocésain, a fait porter le foulard rose au nouvel aumônier diocésain adjoint, signe de son appartenance à cette grande famille. Puis, il a donné quelques orientations pour cette année pastorale et demandé aux bureaux paroissiaux de préparer les programmes d’activités à soumettre lors de la prochaine réunion du comité diocésain pour élaborer un programme diocésain cohérent, malgré les mesures barrières.
L’abbé Olivier Mikoli a remercié Mgr l’archevêque pour la confiance placée en lui et pour l’accueil dont il a bénéficié de la part des membres de la confrérie Sainte-Rita qui, désormais sera sa seconde famille.
L’abbé Brice Bikouta a exhorté son confrère dans le sacerdoce et avec qui il a partagé la chambre depuis le séminaire et qui fut ordonné le même jour que lui, à plus de disponibilité dans sa nouvelle charge, et à être présent dans toutes les activités diocésaines, du genre: veillées funèbres, obsèques, mariages, pèlerinages, messes de dévotion, messes des malades, récollections…

P. B. K.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 9 h 48 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 232)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 310)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 701)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 689
  • 1 706
  • 75 427
  • 16 janvier 2021
eleifend commodo Lorem justo elit. venenatis Aliquam tempus dictum sit odio