Sélectionner une page

CONFEDERATION AFRICAINE DE FOOTBALL : L’ère Motsépé

CONFEDERATION AFRICAINE DE FOOTBALL : L’ère Motsépé

Il n’y avait pas vraiment de suspense, mais c’est désormais officiel. Patrice Motsépé a été élu (d’aucuns diront ‘’nommé’’) par acclamation président de la Confédération africaine de football (CAF) pour les quatre prochaines années, vendredi 12 mars 2021 à Rabat (Maroc). L’homme d’affaires sud-africain, unique candidat à ce poste, va pouvoir s’atteler à son programme et aux nombreuses questions sur le football africain exangue.
Le milliardaire est le premier Sud-Africain à occuper ce poste, ce qui fait que désormais, les quatre nations fondatrices de la CAF (Egypte, Soudan, Ethiopie et Afrique du Sud) ont eu à diriger l’instance. Tout un symbole !
Redorer l’image d’une CAF au bord de l’impasse financière est le premier gros défi que Motsépé et son équipe se doivent de relever. En effet, la réputation de l’instance a été sérieusement entachée depuis des décennies par des affaires de corruption ou de mauvaise gestion. Tout le monde attend de Motsépé qu’il soit un vrai patron capable de ramener le calme et la sérénité à la maison, de sorte que l’on ne parle plus que de football sur le terrain. Et surtout, l’extrême urgence pour lui est de stabiliser les finances de l’instance qui affichent un lourd déficit.
Patrice Motsépé est ensuite attendu sur le terrain du combat que doit mener l’Afrique pour professionnaliser son football. Cela prendra du temps, mais nul ne sait de quoi sera fait demain. Sur ce continent, rares sont les championnats répondant à l’image que l’on se fait du professionnalisme. Excepté les pays du Maghreb et l’Afrique du Sud, qui peuvent entrer dans cette catégorie malgré leurs imperfections, ailleurs le quotidien des joueurs et des entraineurs est souvent précaire. Une situation qui oblige les plus talentueux d’emprunter le chemin de l’exil et d’appauvrir les championnats locaux.
Toute volonté de développement du foot africain passe donc par la définition claire du statut du pratiquant et des cadres techniques. L’institution ne pourra pas y arriver seule. Elle devrait s’appuyer non seulement sur la FIFA, pourvoyeuse des subventions aux fédérations, mais aussi sur les Etats sans lesquels rien ne peut se faire en Afrique.
S’il est un sujet sensible, c’est bien la périodicité de la CAN, vitrine du football africain, et son format. La FIFA, qui a soutenu Motsépé, voudrait la faire se dérouler tous les quatre ans au lieu de deux ans. Tous les prédécesseurs de Motsépé ont toujours veillé à consolider l’œuvre des anciens et refusé de dilapider cet héritage. Les prochains mois diront si le nouveau patron du foot africain que d’aucuns présentent comme une marionnette de Gianni Infantino, prendra ou non le risque de remettre en question cette périodicité.
Le chantier est énorme, le travail commence dès aujourd’hui. Nombreux espèrent que Motsépé et son équipe réussiront ce challenge et que le visage du football africain ne sera plus celui écorné de ces dernières années.

Jean ZENGABIO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 333 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

23 avril 2021 17 h 22 min

Editorial

Dans l’attente

Dans quelques jours, ou dans quelques semaines». C’est ainsi que le Président de la République nous a annoncé la formation attendue du nouveau Gouvernement du pays. Dans son discours d’investiture le 16 avril dernier, au Palais du Parlement, le Président de la République s’est cru obligé de tempérer les attentes de tous ceux qui espèrent être ou rester ministres, sans se montrer plus précis dans les délais.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (173 727)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (82 497)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (54 824)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 16
  • 9 803
  • 15 694
  • 390 909
  • 21 avril 2021