Sélectionner une page

Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique de la République du Congo, Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a visité le projet de valorisation des déchets organiques d’Eni Congo à Pointe Noire (République du Congo), ce 24 septembre 2020.

Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique de la République du Congo, Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a visité le projet de valorisation des déchets organiques d’Eni Congo à Pointe Noire (République du Congo), ce 24 septembre 2020.

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique de la République du Congo, M. Coussoud Mavoungou visite le projet de valorisation des déchets organiques de Eni Congo.

Pointe Noire (République du Congo), 25 Septembre 2020 – Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, Monsieur Parfait Aimé COUSSOUD MAVOUNGOU a visité aujourd’hui le projet de valorisation des déchets organiques de Eni Congo.

Le projet, mis en route en Octobre 2019, vise à valoriser les déchets par la prévention, le réemploi ou la réutilisation, le recyclage et la valorisation énergétique ou de la matière des produits, substances ou objets en fin de leur premier cycle de vie, au détriment de l’incinération et l’enfouissement. Cette initiative revêt des aspects sociaux, environnementaux, agricoles et économiques, à travers la création d’emploi et l’utilisation du compost produit par les bénéficiaires comme fertilisant des sols en remplacement des engrais chimiques.

Pour la mise en œuvre de ce projet, Eni Congo a installé sur ses sites deux composteurs d’une capacité de 150 tonnes/an. Ces actions ont permis de réduire grandement les quantités des déchets envoyés dans les décharges, ce qui a permis la dépollution des boues et déblais de forage au Bio-centre de Tandou-Mboma (Green Services), pour l’exploitation de la culture des palmeraies, le recyclage des plastiques en PEHD et la valorisation des déchets organiques en compost organique utilisé comme fertilisant des sols cultivables par les bénéficiaires du projet agricole CATREP. Pendant la visite, le Directeur Général de Eni Congo, M. Marco Rotondi a commenté que « ce projet de valorisation des déchets organiques est l’une des preuves de notre engagement pour une économie circulaire et pour le développement durable des communautés et des territoires où nous travaillons. »

Avec ce projet Eni Congo vise à promouvoir la sécurité alimentaire et notionnelle, la croissance économique et la diversification de l’économie, conformément aux Objectifs du développement durable des Nations Unies. Le projet est réalisé grâce au partenariat du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pèche.

 

Contacts de l’entreprise :                                                                                                                                                                                                                                                                                       

Communication Externe de Eni Congo

Tel : 05-628-72-04/05-800-61-10

Email : Communication.Externe.enicongo@eni.com

 

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 20 h 24 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 254)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 202)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 780)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 2
    • 967
    • 45 204
    • 5 537
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    sem, porta. leo. ut venenatis, eget Aliquam suscipit ut leo eleifend felis