Sélectionner une page

COMMUNE DE BRAZZAVILLE : Dieudonné Bantsimba plaide pour l’équité territoriale

COMMUNE DE BRAZZAVILLE : Dieudonné Bantsimba plaide pour l’équité territoriale

Président du conseil départemental et municipal de Brazzaville, depuis le 22 mai dernier, Dieudonné Bantsimba a effectué du 5 au 7 août 2020 des descentes de prise de contact dans les différents arrondissements de la ville-capitale. Notamment Madibou, Mfilou-Ngamaba, Bacongo, Poto-Poto, Ouenzé, Talangaï et Djiri. Ces rencontres citoyennes lui ont permis d’avoir un échange fructueux avec les chefs de quartiers et de blocs. L’occasion était toute indiquée pour le premier citoyen de la commune de Brazzaville d’appeler les administrateurs-maires à s’impliquer dans la gestion de la cité et de participer à l’action municipale.

Il a indiqué que le Conseil a adopté un programme dans lequel chaque arrondissement est pris en compte. Il milite pour l’équité territoriale et en appelle à la cohésion sociale.
Dans ces descentes, le maire de Brazzaville était accompagné de ses principaux collaborateurs et des membres du bureau exécutif du Conseil départemental et municipal.
Partout où il est passé, le message a été le même: «Nous sommes venus ici pour vous demander votre application dans la gestion de la cité, de participer à l’amélioration de notre environnement.»
Les doléances exprimées par les administrateurs–maires se résument en termes d’érosions, insécurité, insuffisance d’infrastructures, formation des ressources humaines, dégradation des rues, insalubrité. A ces doléances, le président du Conseil départemental et municipal a indiqué qu’il a pris acte: «Rassurez-vous que nous avons pris acte de vos doléances. Nous allons les examiner en tenant compte de nos moyens».
Le premier citoyen de la commune de Brazzaville a rappelé que le Conseil municipal a adopté un programme dans lequel chaque arrondissement est pris en compte et il a énuméré quelques axes dudit programme: assainissement de la ville avec le curage des collecteurs, lutte contre les érosions et l’ensablement des voiries, ramassage permanent des déchets solides, réhabilitation des voiries urbaines, achèvement de certains travaux de voiries, pavage de quelques rues, aménagement des marchés domaniaux, réalisation de daleaux dans certains quartiers enclavés, amélioration des transports urbains, éclairage public pour enrayer les problèmes d’insécurité.
Au niveau de l’arrondissement 8 Madibou, il est prévu le reprofilage des voies en terre et le pavage de deux routes, à savoir: celle de Mbouono et celle qui part du marché Madibou à Kimpouomo. L’aménagement du marché de Mayanga et l’éclairage public de cette localité sont également prévus.
A propos de Bacongo, le 2e arrondissement, le collecteur Zanga dia bangombé est actuellement en plein curage.
A Poto-Poto, le 3e arrondissement, il y aura le curage du collecteur Madoukou, au niveau de l’avenue du 5 Février, le reprofilage de certaines routes en terre, l’aménagement des marchés Poto-Poto 1 et 2, le pavage de quelques routes, ainsi que la réhabilitation du siège de l’arrondissement, ce avec le concours de l’Association internationale des maires francophones.
A Ouenzé, le 5e arrondissement, il est prévu la réhabilitation du siège de l’arrondissement, le curage du collecteur de la rue Bangangoulou.
Au niveau de Talangaï, le 6e arrondissement, il est annoncé le pavage de deux à trois rues dont les dossiers font actuellement l’objet d’études. Il y a également le reprofilage des routes en terre et l’aménagement de quelques marchés domaniaux, ainsi que le démarrage du curage des caniveaux dans certaines ruelles.
S’agissant de Mfilou-Ngamaba, le 7e arrondissement, la réalisation des grands chantiers de voiries urbaines est en cours. Il s’agit de la route qui part du rond-point la Frontière à la mairie de Mfilou-Ngamaba, du tronçon rond-point Mouhoumi-Mairie de Mfilou, du pavage de certaines voiries autour de l’Hôpital sino-congolais.
Trois autres rues ainsi que le tronçon situé entre la gare PK Mfilou et la Mairie seront également pavés.
A Djiri, le 9e arrondissement, «les pourparlers sont en cours avec les services des Forces armées congolaises et ceux du ministère en charge de l’Economie forestière pour endiguer le phénomène des érosions», a indiqué le président du Conseil départemental et municipal.
Djiri bénéficiera également du reprofilage de quelques routes en terre, du pavage de quelques voiries et de l’aménagement de deux marchés.
S’adressant aux chefs de quartiers et de blocs, Dieudonné Bantsimba a demandé à ces derniers d’être vigilants et d’assurer le relai des autorités publiques, à travers la lutte contre les nuisances sonores, la préservation des espaces publics, la création des conditions de cohésion sociale, la participation active à l’opération de salubrité du premier samedi de chaque mois, l’interdiction des réunions politiques à tous ceux qui n’ont pas obtenu l’autorisation, la lutter contre l’occupation anarchique du domaine public.
Il leur est aussi demandé de sensibiliser la population sur les mesures barrières contre la COVID-19, interdire les grands rassemblements dans les quartiers. «Ne soyez pas de simples spectateurs, mais des acteurs. Nous sommes dans des quartiers cosmopolites, les chefs de quartiers doivent favoriser la cohésion sociale», a fortement insisté le maire de Brazzaville.
Pour Dieudonné Bantsimba, aucun arrondissement ne sera défavorisé. Il milite pour l’équité territoriale.
De très bonnes intentions, dont on attend la réalisation !

Pascal Azad DOKO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 novembre 2020 1 h 36 min

Editorial

TROUBLE

Nous vivons une époque de grands retournements, où les notions et les concepts ne disent plus la même chose à tous. Telle est considérée valeur revendiquée, qui est une attitude décriée par d’autres. La vie, la mort, surtout en cette approche de la Toussaint que beaucoup assimilent à une fête célébrant la mort, n’aident pas à unifier les principes.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 518)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 241)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (13 054)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 48
  • 43 200
  • 5 644
  • 1 258
  • 4
  • 12
  • 1
  • 31 octobre 2020
ultricies ut ut elit. felis adipiscing eleifend dolor. id accumsan efficitur.