Sélectionner une page

COMMUNAUTE URBAINE DE KIMONGO : Jacques Durand Mibima a été installé dans ses fonctions

COMMUNAUTE URBAINE DE KIMONGO : Jacques Durand Mibima a été installé dans ses fonctions

Nommé administrateur maire de la communauté urbaine de Kimongo par décret présidentiel du 8 mai 2020, Jacques Durand Mibima a été installé dans ses fonctions le 8 septembre dernier. La cérémonie d’intronisation s’est déroulée à la place publique de Kimongo-poste, sous le patronage de Baron Fréderic Bouzock, préfet du département du Niari. Il avait à ses cotés Lambert Nianga, sous-préfet du district de Kimongo. On a aussi noté la présence de Francis Ngambou Akouala, membre du bureau politique du Club 2002-PUR, député de la première circonscription électorale de Ouenzé, Jean Jacques Mouanda, député de l’unique circonscription électorale de Kimongo, ainsi que de nombreux militants et sympathisants du Club 2020-PUR, venus de Pointe-Noire, Brazzaville, Dolise et des villages environnants.

Après la lecture du décret de nomination par le chef de cabinet du préfet, Fréderic Baron Bouzock à ceint l’écharpe tricolore et remis le drapeau national, symbole de la République, du pouvoir et du commandement, au nouveau promu. Cela s’est fait sous un tonnerre d’applaudissements.
Par ce cérémonial, Durand Jacques Mibima se trouve officiellement investi et installé dans ses fonctions.
Pour son allocution de circonstance, Durand Jacques Mibima a remercié le Chef de l’Etat Denis Sassou-Nguesso pour le choix porté sur lui pour conduire les destinées de la communauté urbaine de Kimongo. Il a rassuré qu’il ne ménagera aucun effort afin d’être à la hauteur de ses nouvelles fonctions. Puis, il a déroulé sa feuille de route qui se résume par ces mots: «Etre le porte-parole de la communauté urbaine de Kimongo; consulter les sages et les citoyens de la ville de Kimongo sur les problèmes qui les concernent; respecter les règles administratives et financières ; la réouverture du bloc opératoire resté fermé il y a belle lurette et l’affectation d’un médecin chirurgien au Centre de santé intégré de Kimongo; améliorer les conditions de vie de la population; rendre attractive la ville de Kimongo située à mi-parcours de l’axe d’intégration sous-régionale Dolisie – Kimongo – Londélakaye desservant l’un des plus grands bassins de production du département du Niari; prôner la solidarité et le vivre ensemble, la paix, la sécurité, le développement économique et social; faire respecter les mesures barrières édictées par le Gouvernement contre l’ennemi invisible de la COVID-19. Mettons-nous ensemble pour surmonter nos difficultés».
Clôturant la série des communications, Frédéric Baron Bouzock a rappelé au maire: «La paix, la tranquillité et la sécurité sont des crédos chers au Chef de l’Etat. Par conséquent, ces problématiques doivent constituer des préoccupations permanentes pour l’administrateur-maire que vous êtes. Vous devrez donc mettre tout en œuvre pour faire régner l’ordre public et la sécurité dans votre circonscription administrative, car, il s’agit là des deux paramètres qui conditionnent le développement de toute communauté urbaine. Aussi, je tiens à vous rappeler que l’administrateur-maire que vous êtes est tenu à une obligation de réserve. De même, vous retiendrez que vous êtes tenu à une obligation de résidence sans faille. Vous avez été nommé maire de Kimongo et non de Dolisie. Sans aucun état d’âme, je tiens à vous dire que mon regard sur le respect de ce principe régalien sera inconditionnel…»

Equateur Denis NGUIMBI
(Envoyé spécial)

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 20 h 05 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 251)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 202)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 780)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 2
    • 955
    • 45 192
    • 5 535
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    dapibus amet, leo commodo elit. id accumsan