Sélectionner une page

CLIMAT DES AFFAIRES : Les agences de voyage et du tourisme sollicitent l’appui de l’Etat

CLIMAT DES AFFAIRES : Les agences de voyage et du tourisme sollicitent l’appui de l’Etat

L’Association congolaise des agences de voyage et tourisme (ACAVTOUR) a organisé une conférence de presse sur le thème: «L’avenir des agences de voyage et du tourisme face aux défis de la crise et de la COVID-19», le 14 octobre dernier à Brazzaville. C’est Jean-Claude Mobali-Banda président de cette association qui a animé cette conférence en présence des responsables des agences de voyage et tourisme partenaires.

Au regard de la crise sanitaire causée par la COVID-19, actuellement, nombre de professions vivent des moments d’incertitude, la profession d’agents de voyage n’est pas épargnée. D’où l’intérêt de la rencontre avec les professionnels de l’information pour leur présenter la situation des agences de voyage et tourisme en cette période.
Le président de l’ACAVTOUR a rappelé leurs missions qui consistent à attirer, organiser, encadrer, acheminer, accueillir et orienter les consommateurs des produits touristiques. Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le tourisme représente aujourd’hui environ 12% du PIB mondial, 7% de l’investissement et 11% de la main d’œuvre. «Le Congo ne doit pas rester en marge de cette réalité. Les agences de voyage s’engagent à jouer pleinement leur partition dans le développement économique de notre pays. Elles proposent une stratégie basée sur le développement du tourisme en cette période de COVID-19 voire de post COVID», a-t-il dit.
Il a souligné le rôle que peuvent jouer les voyagistes. Pour lui, cela ne peut se faire que par l’accompagnement de l’Etat et du système bancaire national. Il est clair a-t-il ajouté, que leurs moyens financiers ainsi que la confiance des banques doivent être restaurés. «Malheureusement, depuis cinq ans, le non-paiement des créances des agences de voyage auprès de l’Etat (2.178.300.000 Francs CFA), nous asphyxie et nous conduit vers la faillite. Notre situation auprès des banques devient intenable; les impayés des loyers des structures qui abritent nos entreprises et les impôts, la situation sociale devient déplorable», a-t-il précisé.
Devant ce tableau sombre, Mobali-Banda tire la sonnette d’alarme, afin que l’Etat s’engage à soulager leur situation en tenant compte de la spécificité de leurs créances. Pour leur survie, le président de l’ACAVTOUR entend explorer une stratégie basée sur le tourisme domestique qui implique des investissements plus ou moins légers et efficaces. «Nous appelons d’autres Congolais à investir dans la création et le développement des centres de loisir sains autour des grandes villes pour favoriser le tourisme local urbain».

Esperancia
MBOSSA-OKANDZE
et Stepha BOYABE
(Stagiaire)

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 134 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 novembre 2020 2 h 45 min

Editorial

Protestants en marche

Au bout d’un synode, une assemblée plénière des dirigeants et de ce que l’on qualifiera de forces vives, l’Eglise évangélique du Congo, EEC, a fini par refaire son unité. Pendant quatre jours, à la paroisse de Makélékélé Matour de Brazzaville, nos sœurs et frères protestants ont lavé leur linge sale en famille, passé en revue les écueils à une annonce fluide de la Parole du Salut, tracé les lignes d’un futur rempli de moins de scories.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (47 169)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (21 039)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (17 622)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 151
  • 2 262
  • 53 168
  • 18 novembre 2020
elementum Praesent accumsan amet, ut Praesent quis,