Sélectionner une page

C’est notre Eglise

C’est comme si l’Eglise se retrouvait tout d’un coup au centre, la mire d’attaques multiples venant de partout. De l’intérieur comme de l’extérieur ; des personnalités formées dans des institutions catholiques comme du citoyen lambda. Tout est bon pour vilipender, critiquer, soupçonner, calomnier, travestir. Nous avons brutalement tout, sauf l’image de cette institution tenace qui a façonné le Congo et les Congolais ; accompagné la marche vers l’indépendance et le développement ; insufflé de l’humanisme dans la rigidité de certaines de nos mœurs.
Tous les communicateurs le disent : il n’y a rien de plus pervers que de démentir. La fausse information colle au corps ; tenter de la repousser, c’est courir le risque de se la renvoyer de nouveau à la face. Pourtant, rester impassible quand on déverse de la boue sur les pasteurs, les prêtres, les communautés ecclésiales n’est pas chose aisée non plus. Surtout lorsqu’on sait les gonflements que peut subir une contre-vérité en liberté.
Regarder faire et se contenter de courber l’échine lorsque les flots du mensonge et la malveillance ciblent une Eglise qui se sait maîtresse en humanité est tout sauf facile. C’est pourquoi il faut d’abord chercher à savoir. La vérité est la seule parade contre le mensonge et la calomnie. Mais quelle vérité, quand la rumeur et le bouche à oreille disent vouloir faire œuvre de salubrité publique en mettant gratuitement à disposition des données croustillantes, fraîches du matin ?
Vous lirez dans ce journal (Page 11) la déclaration officielle de Mgr Miguel Angel Olaverri, évêque de Pointe-Noire. Des rumeurs de douleur circulent autour d’un incident au Foyer de Liambou. Notre évêque donne une version, il n’est pas certain qu’elle suffira à calmer les ardeurs de ceux qui parlent de tentative d’assassinat, de conduite honteuse, de diffamation et d’’infraction aux règles et à la morale. Au moins, elle laisse la porte ouverte à un complément d’information de la part de qui détiendrait une version autre.
Tout ce qui se ligue contre l’Eglise catholique – et même contre l’Eglise protestante, d’ailleurs – ces derniers jours ne se contrera pas par des démentis et des rectifications. IL est des opinions déversées sur la place publique qui suscitent l’envie d’y croire. C’est d’ailleurs le propre de la rumeur : donner l’envie d’y croire, flatter la crédulité et prétendre apporter du croustillant là où la vérité se sait toute sobre et sans fard.
Il n’empêche : le flot de boues qui se déversent sur l’Eglise aujourd’hui est appelé à interroger notre manière de vivre en Eglise. Le rapport à nos prêtres. Notre manière de former nos prêtres aussi. Notre rapport à l’inculturation saine également : c’est l’occasion de nous demander le genre d’Eglise que nous souhaitons. Il est certain que nous ne voulons pas celle de la calomnie et des jets de venin perpétuels, mais celle que Dieu a voulue par son Fils Jésus-Christ avec l’aide du Saint-Esprit.

Albert S. MIANZOUKOUTA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 février 2021 19 h 24 min

Editorial

Ils seront 7 !

Ainsi donc, comme les mousquetaires d’Alexandre Dumas, ils seront sept ! Ils seront sept candidats pour la présidentielle du 21 mars prochain. Le Conseil constitutionnel n’a écarté qu’un candidat sur les 8 qui avaient manifesté leur désir à prendre part à la course.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (123 779)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (55 583)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (33 082)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 1 831
  • 3 477
  • 76 439
  • 27 février 2021
elementum nunc ut tempus ut mi, lectus dapibus id sed