Sélectionner une page

CENTRAFRIQUE : Vers un éventuel report des élections générales

CENTRAFRIQUE : Vers un éventuel report des élections générales

Les différentes forces en présence, sont parvenues, jeudi 10 septembre 2020 à un consensus sur l’impossibilité d’organiser à temps les élections, tant présidentielles que législatives prévues le 27 décembre prochain. La majorité présidentielle, l’opposition et la société civile ont examiné la nécessité de mettre en place un glissement électoral du fait des retards dans l’enrôlement des électeurs. Ce que les diplomates en poste à Bangui apprécient favorablement, estimant que cela permettrait de préserver la stabilité du pays.
Alors que l’enregistrement des électeurs se fera jusqu’au 11 octobre 2020, une convention de ces derniers est envisagée le 27 septembre en cours. Néanmoins, l’équation était devenue difficile à équilibré pour l’Autorité nationale des élections (ANE), s’il tenir compte des prescriptions du code électoral. C’est ainsi qu’une source diplomatique estime que «les parties prenantes au cadre de concertation du processus électoral n’avaient donc plus d’autres choix que d’acter le fait qu’un report des élections était devenu inévitable».
Pour les différentes forces en présence, cela a été rendu possible grâce aux garants et facilitateurs de l’accord de paix pour la République centrafricaine. Mais «le temps presse et le plus dur est devant», affirme un observateur qui estime, en outre, que la Cour constitutionnelle a conditionné une dérogation en ce qui concerne le report de la convocation des élections prévues dan deux semaines, une concertation nationale à l’issue de laquelle il y a un consensus politique.
Et le représentant de la majorité présidentielle Marcel Djimassé affirme que le Cadre de concertation a demandé à l’ANE d’en référer à l’exécutif pour qu’elle lance une concertation politique le plus tôt possible. Tandis que l’opposition et la société civile s’engagent, pour leur part, à accepter une prorogation des mandats présidentiels et parlementaire. Tout en exigeant, en revanche, la formation d’un gouvernement d’union national présidé par un opposant ou un membre issu de la société civile.

Gaule D’AMBERT

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

26 septembre 2020, 04: 42

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 420)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (10 163)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (7 089)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 32
  • 22 964
  • 1 923
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
suscipit elementum Sed venenatis dolor. facilisis risus. justo id, libero