Sélectionner une page

CENTRAFRIQUE : Le président Touadéra annonce un dialogue national

CENTRAFRIQUE : Le président Touadéra annonce un dialogue national

Depuis sa réélection en décembre dernier, le président Faustin-Archange Touadéra s’emploie à asseoir le pays sur des bases pacifiées. Il opère des réformes institutionnelles, notamment au sein de l’armée qui reconquiert progressivement l’ensemble du territoire. Face à l’opposition qui a du mal à reconnaître son autorité, le président centrafricain répond par la main tendue et rassure autant qu’il peut. Ainsi, il a annoncé lundi 19 avril 2021 un dialogue républicain.

Faustin-Archange Touadéra a ouvert à Bangui les concertations nationales en vue du dialogue républicain. Elles préparent le grand dialogue républicain qu’il avait annoncé en mars dernier. Une rencontre des filles et fils de Centrafrique qui fait suite à sa réélection au terme d’élections controversées, qui avaient été perturbées par une coalition de groupe armés, la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) depuis décembre 2020.
L’ouverture de ce dialogue était demandée depuis de longue date par les partis politiques d’opposition, tout comme par la communauté internationale. Le chef de l’Etat de la RCA devait recevoir lundi les premiers participants à ces consultations. Ce sont les 23 membres de la délégation de Bangui qui a dû ouvrir le bal au Palais de la Renaissance. Dès mardi 20 avril, ce sera au tour de la société civile: syndicats, associations et ONG qui se succèderont jusqu’à mercredi 21 avril. Viendront ensuite les confessions religieuses où protestants, catholiques et musulmans présenteront leurs doléances au président, vendredi 23 avril 2021. Après une journée consacrée aux préfectures et aux chefs traditionnels venus de tout le pays, les partis ou rassemblements politiques comme la COD 2020 clôtureront les concertations le mardi 27 avril.
Alors que s’ouvrent ces consultations, le pouvoir semble avoir exclu tout dialogue avec les représentants des groupes armés ou tout parti politique ayant montré un quelconque soutien à la Coalition des patriotes pour le changement. En revanche, au sein de l’équipe technique d’appui, on indique que les députés concernés par une procédure de levée d’immunité parlementaire pourront participer aux concertations.
Une fois les consultations compilées, le président Touadéra a promis que cela servirait de base à l’application de l’Accord de paix et de réconciliation national signé il y a plus de deux ans, et obtenu à l’issue d’âpres discussions à Khartoum, au Soudan.
Selon le chef de l’Etat, ces consultations nationales sont organisées dans le but de recueillir l’avis et les recommandations des Centrafricains. Il veut ainsi donner un coup d’accélérateur à la réconciliation nationale au lendemain d’élections générales marquées par des offensives rebelles dans plusieurs villes du pays, dont la capitale Bangui. Une manière de marquer son attachement à un dialogue républicain.

Azer ZATABULI

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 323 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

17 mai 2021 11 h 33 min

Editorial

Nouveau

Les Congolais ont glosé sur le temps anormalement long depuis la prestation de serment du Président de la République. Sa victoire à l’élection du 21 mars a donné l’impression de choses rondement menées. Une campagne tambour battant, une élection paisible pour une affluence qui peine à convaincre, et un dépouillement rapide dans un pays où Internet avait été coupé…

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (183 898)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (97 193)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (69 724)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

booked.net

Canal Plus Afrique

Nos Statistiques

  • 15
  • 5 180
  • 13 289
  • 425 881
  • 16 mai 2021