Sélectionner une page

CAMPAGNE DEGUISEE : Que dit le CSLC?

CAMPAGNE DEGUISEE : Que dit le CSLC?

Le président du Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC), Philippe Mvouo, a réuni le 15 juillet dernier les membres du Conseil consultatif de la société civile et des Organisations non gouvernementales, en vue d’une mutualisation d’actions pour une élection présidentielle apaisée en 2021. Philippe Mvouo a rappelé à la société civile qu’elle reste et demeure un contrepoids au pouvoir politique. «Le jeu politique ayant pour protagonistes les tenants du pouvoir et les opposants, la société civile se trouve au milieu des deux camps pour tempérer les passions politiques et équilibrer les chances des uns et des autres».
Pour lui, lorsque la société civile perd son indépendance, la société toute entière se fragilise entraînant de ce fait la fragilisation de la démocratie. Le président du CSLC a estimé qu’une société civile bien organisée et très active est un acteur majeur de l’éducation électorale. C’est pourquoi, il a sollicité l’implication active du Conseil consultatif de la société civile et des ONG, notamment dans la perspective de 2021.
Céphas Germain Ewangui a, pour sa part, salué l’initiative. Il a exprimé la disponibilité de son Institution à travailler avec tous les acteurs électoraux.
La plus grande bataille du CSLC reste à mener auprès des acteurs politiques qui, pour certains, sont déjà en campagne électorale.
Par la façon d’agir des acteurs politiques, c’est comme si la campagne électorale avait commencé. La ville est pavoisée de banderoles qui dégradent même sa beauté. Il y a des effigies de députés, sénateurs ou conseillers sur des banderoles avec un message qui appelle les Congolais à respecter les mesures barrières.
Les contenus des discours politiques des partis de la majorité présidentielle en cette période ne rassurent pas. «Nous n’avons aucun pouvoir d’interdire. Tous appellent à l’élection dès le 1er tour de leur candidat y compris le PCT lui-même qui s’est mis en rang de bataille», estime-t-on.
«Fort de la réussite du cinquième congrès ordinaire, du vibrant et émouvant message du comité central aux congressistes, les membres du PCT, en synergie avec leurs alliés, doivent dès maintenant se mettre en ordre de bataille en vue d’affronter victorieusement la grande compétition de 2021. Les actions multidimensionnelles de terrain constituent donc une ardente obligation dès l’entame de la nouvelle année. Le cinquième congrès a vécu, de grands chantiers nous attendent», avait déclaré Pierre Moussa, nouveau secrétaire général du PCT.
Il a réitéré cet appel le 21 janvier 2020 lors de la cérémonie de vœux au PCT. «L’épreuve la plus imminente est l’élection présidentielle de 2021 que le PCT doit gagner de la manière la plus nette et la plus éclatante. A l’occasion de son dernier congrès, le PCT a pris la résolution de demander au camarade Denis Sassou-Nguesso de faire acte de candidature à cette élection majeure. Nous devons donc dès à présent nous mettre en ordre de bataille pour garantir à notre candidat une brillante victoire. Il s’agit là, vous vous en douter, d’un autre challenge d’envergure».

KAUD

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 15 h 09 min

Editorial

Et le Sahara Occidental ?

Il fut une époque dans ce pays, où les causes des peuples étaient au centre d’un activisme certain. Pour le Congo «communiste», les luttes de libération relevaient du devoir sacré d’une Nation en construction. La guerre de libération en Angola nous a vus dans l’implication aux côtés du MPLA, la Namibie avec la Swapo, le Zimbabwe de Robert Mugabe et sa Zanu PF.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 753)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 904)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 005)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 5
  • 789
  • 2 853
  • 76 959
  • 7 janvier 2021
id elit. eleifend eget vel, ut fringilla tristique consectetur ante. diam