Sélectionner une page

CAMEROUN : Un projet agro-industriel irrite la population

CAMEROUN : Un projet agro-industriel irrite la population

Espace de plus de 66 000 hectares, les terres agricoles sont au cœur d’une polémique dans le Sud du Cameroun. Déclarées «d’utilité publique» par un arrêté ministériel en 2012, ces terres particulièrement arables et fertiles étendues sur quatre arrondissements, ont finalement été concédées à divers opérateurs économiques privés.

Quelques mois auparavant, l’un d’entre eux a entrepris de délimiter des parcelles sur lesquelles il entend développer de vastes plantations cacaoyères. Ceci afin de financer en matière première, en fèves de cacao notamment, son usine implantée plusieurs centaines de kilomètres plus loin dans la région de l’Ouest du pays.
C’est cette activité qui a mis en alerte les populations locales qui depuis lors sont sur le pied de guerre. Désormais constituées en collectif, elles dénoncent ce qu’elles considèrent comme une «expropriation sauvage», d’autant qu’elles n’ont pas été associées aux négociations ayant abouti à ces contrats de concessions, selon elles.
A entendre l’un des avocats, pour les riverains vivant essentiellement de l’agriculture, de la chasse et de la cueillette, plusieurs de leurs villages sont menacés de disparition. L’affaire a été portée à l’attention du Président Paul Biya pour l’arbitrage.

Gaule D’AMBERT

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 242 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

16 janvier 2021 15 h 32 min

Editorial

Et le Sahara Occidental ?

Il fut une époque dans ce pays, où les causes des peuples étaient au centre d’un activisme certain. Pour le Congo «communiste», les luttes de libération relevaient du devoir sacré d’une Nation en construction. La guerre de libération en Angola nous a vus dans l’implication aux côtés du MPLA, la Namibie avec la Swapo, le Zimbabwe de Robert Mugabe et sa Zanu PF.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (90 767)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (37 911)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 007)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 4
  • 924
  • 2 853
  • 77 094
  • 7 janvier 2021
Nullam Aliquam id Phasellus nec massa amet, ultricies felis ut