Sélectionner une page

CAMEROUN : L’ONU demande la libération de l’opposant Maurice Kamto

CAMEROUN : L’ONU demande la libération de l’opposant Maurice Kamto

Les experts des droits de l’homme des Nations Unies demandent la libération du principal dirigeant d’opposition Maurice Kamto et celle de tous ceux qui ont été arrêtés lors de manifestations organisées par l’opposition le mois dernier. Jusqu’ici, le principal opposant de Paul Biya n’accepte pas sa défaite à la dernière élection présidentielle. Il estime que sa victoire lui a été volée par le président Paul Biya.

Dans un communiqué, les experts de l’ONU appellent Yaoundé à libérer le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, Maurice Kamto, bloqué chez lui depuis le 22 septembre. Officiellement, il ne fait l’objet d’aucun mandat d’arrêt ou d’assignation à résidence mais selon ses avocats, il ne peut pas sortir de chez lui. Sa résidence est encerclée par une centaine d’éléments de la gendarmerie et de la police. Et les autorités lui ont verbalement signifié une interdiction de quitter son domicile.
Pour ses avocats, cette assignation à résidence est illégale. Ils ont saisi la justice. Le gouvernement, lui, n’a pas communiqué sur le sujet. Mais il y a quelques jours, une source gouvernementale faisait remarquer que les forces de maintien de l’ordre sont sur la voie publique. Et qu’à aucun moment, elles n’ont pénétré dans son domicile.
Dans leur communiqué, les experts indiquent que l’assignation à résidence du leader du MRC pourrait constituer une privation de liberté. Les experts ont fait part de leurs préoccupations aux autorités, rappelant qu’en vertu du droit international, tout individu a le droit d’organiser et de participer à des réunions pacifiques.
Les experts appellent également à libération de toutes les personnes arrêtées lors de manifestations organisées par l’opposition le mois dernier, se disant extrêmement préoccupés par ces arrestations massives. Selon eux, plus de 500 personnes auraient été arrêtées suite aux marches du 22 septembre à Douala et à Yaoundé.

G. D’A.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 75 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 75 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

29 octobre 2020 11 h 47 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (29 949)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 172)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 490)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 4
  • 586
  • 44 940
  • 5 393
  • 1 225
  • 4
  • 12
  • 1
  • 25 octobre 2020
id, consequat. tempus sem, nec tristique et,