Sélectionner une page

CAMEROUN : Les députés appellent à la paix dans les régions en crise

CAMEROUN : Les députés appellent à la paix dans les régions en crise

La crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest déclenchée depuis quatre ans demeure une préoccupation nationale. Elle a, il y a quelques jours culminé avec l’enlèvement par les séparatistes du Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala, en séjour dans la zone. Il a été relaxé par la suite. En ouvrant les travaux de sa 3e session ordinaire de l’année législative 2020 jeudi 12 novembre 2020, le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril a engagé la Chambre basse du Parlement à s’impliquer activement pour la stabilité de ces régions.

Les députés, représentants du peuple, ont eu une pensée forte pour les sept apprenants assassinés à Kumba. Ils ont dit non aux meurtres et enlèvements récurrents dans les deux régions anglophones en crise. Dans son discours, le président Cavaye Yeguie Djibril a exhorté ses collègues à entreprendre tout ce qui est en leur pouvoir pour le retour d’une paix durable dans les régions tourmentées de l’Extrême-Nord, du Nord-ouest et du Sud-ouest.
Cette dernière session parlementaire de l’année en cours a eu pour sujet central le projet de loi des Finances 2021. Les enjeux sont ceux de la relance de l’économie nationale qui s’annonce comme une priorité. C’est pourquoi Cavaye Yeguie Djibril souhaite que le budget 2021 puisse répondre aux «défis nationaux et engagements internationaux, l’accompagnement de l’organisation des prochaines élections régionales, la mise en œuvre des résolutions du Grand dialogue national» qui s’était prononcé sur le statut des régions anglophones.
Le président de l’Assemblée nationale a salué la résilience des Camerounais face à la pandémie du coronavirus et ses effets sur l’économie mondiale. Il a souligné la nécessité d’accélérer la mise en place de la Couverture sanitaire universelle et du Fonds de garantie pour les petites et moyennes entreprises.
Le message des députés rejoint celui du Cardinal Tumi qui, au lendemain de sa libération, a lui aussi appelé à l’apaisement et à la sollicitude du Président Paul Biya.

Aristide Ghislain
NGOUMA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

1 décembre 2020 0 h 01 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 191)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 520)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 015)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 2
  • 1 603
  • 54 199
  • 28 novembre 2020
lectus vel, ut luctus ut felis vulputate, id, felis porta. pulvinar massa