Sélectionner une page

BREVET D’ÉTUDES DU PREMIER CYCLE, SESSION 2020 : L’organisation est relativement parfaite, dit Anatole Collinet Makosso

BREVET D’ÉTUDES DU PREMIER CYCLE, SESSION 2020 : L’organisation est relativement parfaite, dit Anatole Collinet Makosso

Après le CEPE et le Baccalauréat, le tour est au BEPC. Ils sont 100.513 candidats, soit 96.058 candidats officiels et 4.455 candidats libres, répartis dans 389 centres sur l’ensemble du territoire national à affronter les épreuves écrites du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) du 4 au 7 août. Pour démontrer l’intérêt qu’accorde le Gouvernement à cet examen, le ministre de l’Enseignement primaire, Anatole Collinet Makosso, a visité trois centres à Brazzaville.

Dans la capitale 40.422 passent les épreuves écrites. Ils sont répartis en 98 centres. Anatole Collinet Makosso a visité les centres du CEG de la Fraternité, dans le 2e arrondissement Bacongo, le lycée Nganga Edouard à Poto-Poto le 3e arrondissement, et le lycée de la Révolution, dans le 5e arrondissement Ouenzé. Pendant sa visite, il a réconforté les candidats et appelé à une prise de conscience collective pour que l’examen se déroule dans de bonnes conditions.
A l’issue de sa ronde, il s’est dit satisfait du déroulement des épreuves de l’examen qui marque la fin de la campagne des examens d’Etat au sein de son département. «Sur toute l’étendue du territoire national, les échos reçus font état d’une organisation sereine et optimale des examens. Les épreuves ont bien démarré, tous les chefs de centres sont à l’ouvrage et nous n’avons pas entendu la moindre plainte sur les oubliés à l’inscription», a-t-il déclaré.
Des dispositions sanitaires ont été prises vu que la session se déroule dans un contexte particulier marqué par la pandémie de la COVID-19: à l’entrée de chaque centre, des thermo-flashs, des dispositifs de lavage des mains; respect de la distanciation physique dans les salles et port de masque obligatoire.
Pour permettre aux candidats de passer l’examen dans de bonnes conditions, la Direction de la sécurité civile a déployé sa logistique pour gérer les cas de traumatisme ou autres pathologies spontanées.
Au lycée de la Révolution par exemple, une candidate se trouvant dans un état un peu critique a été rapidement pris en charge, en présence de ses parents.
Le ministre Anatole Collinet Makosso était accompagné dans sa ronde par le conseiller à l’éducation du Président de la République, le Pr Louis Bakabadio, le préfet de Brazzaville, Pierre Cébert Ibocko Onangha, le vice-maire de Brazzaville, Guy Marius Okana, les présidents des commissions éducation des deux chambres du Parlement, le président de l’Association des parents d’élèves et étudiants du Congo (APEEC), etc.

Germaine NGALA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 260 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 260 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

28 janvier 2021 13 h 15 min

Editorial

Des élections en Afrique Centrale

En Centrafrique, la victoire du Président Faustin Archange Touadéra a été confirmée par la Cour Constitutionnelle. Avec un peu plus de 53% de voix, mais sur seulement 35% des ayants-droit au vote, cette victoire a été entérinée par la communauté internationale. Certains des opposants -une première en Afrique Centrale – se sont même inclinés devant le vainqueur.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (99 976)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (41 448)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (28 572)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 1 047
  • 4 815
  • 80 905
  • 22 janvier 2021
felis Nullam et, felis eget elementum massa sem,