Sélectionner une page

Avec les efforts de la Chine et du monde entier, le coronavirus sera vaincu

Avec les efforts de la Chine et du monde entier, le coronavirus sera vaincu

Actuellement, beaucoup de gens sont préoccupés par l’épidémie du coronavirus qui est en train de sévir en Chine. Jusqu’au 9 février, nous comptons en Chine 37280 cas confirmés (dont 19 étrangers) de pneumonie causée par le nouveau coronavirus, 28942 cas suspects, 2823 guérisons et 813 décès (dont 1 étranger). Bien que l’épidémie continue de se propager et que la situation soit toujours complexe, il est pourtant encourageant de constater que 2823 patients ont été guéris, et que le nombre accumulé de guérisons et sa vitesse d’augmentation ont dépassé ceux des décès.

Sur le plan international, on compte seulement environ 300 cas d’infection à l’extérieur de la Chine, soit moins de 1% du nombre total de cas dans le monde et un seul décès a été signalé.
Face à l’éclatement soudain de l’épidémie, le Parti communiste chinois et le gouvernement chinois ont réagi rapidement avec tout le sérieux. Le Président Xi Jinping a donné des instructions importantes et a convoqué deux réunions du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, à l’issue desquelles un ensemble de dispositions ont été prises. Une équipe centrale de direction chargée de la lutte contre l’épidémie a été créée. Cette équipe est dirigée par le Premier Ministre Li Keqiang, qui s’est rendu immédiatement à Wuhan, épicentre de l’épidémie, pour superviser le travail sur le terrain.
La Chine a adopté, de manière déterminée, toutes les mesures nécessaires les plus rigoureuses dont beaucoup vont même au-delà des exigences du Règlement sanitaire international (RSI).
Premièrement, la Chine, considérant le contrôle de l’épidémie à Wuhan et au Hubei comme la priorité des priorités, a fermé les points de passage de Wuhan tels que les aéroports et les gares. 11921 médecins et infirmiers sont mobilisés pour venir en aide au Hubei. Deux hôpitaux munis de 2 500 lits ont été construits à Wuhan en 10 jours. Des centres d’exposition et sportifs ont été transformés en centres d’accueil munis de 10 000 lits.
Deuxièmement, la Chine a établi un mécanisme synergique de prévention et de contrôle axé sur Wuhan et le Hubei et couvrant l’ensemble de la Chine. L’organisation des grands événements est supprimée, le rassemblement des personnes réduit et des guides de prévention pour le public ont été distribués.
Troisièmement, la Chine a fait tout son possible pour empêcher la transmission de l’épidémie en dehors de son territoire. La province du Hubei a suspendu la réception des demandes d’entrée et de sortie. La ventilation et la désinfection ont été renforcées dans les aéroports, et les prises de température corporelle sont effectuées pour les passagers. Des conseils de protection ont été publiés par le CDC chinois en 7 langues.
Quatrièmement, la Chine a déployé de grands efforts dans les recherches médicales. L’agent pathogène a été identifié très rapidement, la séquence génétique du nouveau coronavirus a été rendue publique, et les souches du virus ont été récupérées avec succès. Actuellement, les scientifiques chinois travaillent d’arrache-pied pour accélérer le développement de vaccins.
Dès le début, la Chine a répondu aux préoccupations de la communauté internationale de manière ouverte et transparente. Elle a informé sans tarder l’OMS de la situation épidémique, partagé la séquence des génomes entiers des souches, et invité des experts de l’OMS dans la ville de Wuhan. Actuellement, la vie quotidienne des ressortissants étrangers reste normale. Jusqu’à présent, aucun cas d’infection n’est enregistré parmi les Congolais qui vivent en Chine. Les autorités chinoises continueront de faire de leur mieux pour garantir la sécurité sanitaire des ressortissants de tous les pays.
Les efforts de la Chine pour lutter contre l’épidémie sont hautement appréciés par la communauté internationale. Le Directeur général de l’OMS, Dr Tedros, a affirmé que la détermination politique du gouvernement chinois et les mesures rapides et fortes qu’il a prises forcent le respect et l’admiration. Il a souligné que l’urgence de santé publique de portée internationale n’était pas un vote de défiance à l’égard de la Chine, mais un rappel aux pays ayant les systèmes de santé fragiles pour renforcer leur prévention. L’OMS réaffirme sa confiance dans la capacité de la Chine à contrôler l’épidémie, et désapprouve ou même s’oppose à toute restriction de voyage ou de commerce à l’encontre de la Chine.
Sous la direction unie du Parti communiste chinois, grâce aux atouts du système socialiste à la chinoise, et en s’appuyant sur les capacités accumulées depuis 70 ans de développement, le gouvernement et le peuple chinois ont la confiance et la capacité totale de gagner cette guerre populaire contre le coronavirus.
Il est aussi à noter que cette épidémie aura des impacts négatifs sur l’économie chinoise pour une courte durée. Pourtant, elle ne changera pas la perspective économique de la Chine qui est toujours positive.
Pour répondre aux besoins de la prévention contre l’épidémie, l’Ambassade de Chine au Congo a pris des mesures concrètes:
(1) L’élaboration rapide d’un plan d’action et le maintien des contacts étroits avec les autorités congolaises pour une coordination sur les informations et les mesures ;
(2) Proposition aux ressortissants chinois de l’annulation ou du report de leur voyage au Congo, et la pratique de la mise en quarantaine d’observation pendant 14 jours à domicile pour ceux qui ont l’obligation professionnelle de venir au Congo;
(3) La mise en place d’un mécanisme d’action coordonnée avec la Mission médicale chinoise, les sociétés chinoises et les Associations des commerçants chinois au Congo, pour donner des conseils de prévention, partager les informations et traiter les problèmes qui surgissent.
La Chine et le Congo sont amis et partenaires privilégiés. Récemment, le Président congolais, Denis Sassou-Nguesso, a adressé une lettre de solidarité au Président Xi Jinping.
En remerciant sincèrement la partie congolaise pour sa compréhension amicale et son soutien ferme, nous sommes convaincus que cette épidémie n’affectera pas la coopération entre nos deux pays.

AMBASSADE DE CHINE

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heure de Brazzaville

25 septembre 2020, 04: 01

Editorial

MUTATIONS?

Ni les quatre ans passés depuis les dernières élections, ni la période de confinement que nous venons de subir ne semblent avoir prise sur nous. Oui, nous nous plaignons bien des gênes occasionnées par les masques contre la COVID-19, dénonçons l’inutilité du couvre-feu nocturne, donnant à voir l’impossibilité à maintenir une distanciation dans les marchés, les guichets et les quartiers. Mais dans la réalité, l’impact profond que nous étions en droit d’attendre d’un tel chambardement du monde a du mal à se dessiner.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (22 036)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (9 825)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (6 914)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 36
  • 22 094
  • 1 795
  • 938
  • 3
  • 10
  • 1
  • 23 septembre 2020
Aliquam risus nunc eget Curabitur accumsan libero commodo neque. at