Sélectionner une page

ASSEMBLEE NATIONALE : Isidore Mvouba a remercié le chef de l’Etat pour son «aide inestimable»

ASSEMBLEE NATIONALE : Isidore Mvouba a remercié le chef  de l’Etat pour son «aide inestimable»

De retour d’un séjour médical en France, Isidore Mvouba, président de l’Assemblée nationale, a présidé le 25 janvier dernier, la 11e Conférence des présidents, prélude à l’ouverture de la session ordinaire de la Chambre basse qui s’ouvre le 2 février prochain.

Dans son mot liminaire, il s’est incliné devant la mémoire de celles et de ceux des parlementaires «qui nous ont quittés et qui manquent cruellement à notre affection. Je saisis l’occasion que m’offre la onzième conférence des présidents, pour formuler à chacun d’entre vous, à vos collaborateurs, à vos familles, ainsi qu’à toutes les personnes qui vous sont chères, mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour cette année nouvelle. Puisse 2021 qui succède à 2020, annus horribilis, l’année horrible, l’année de toutes les horreurs, être la fin du calvaire et du chemin de croix auquel la COVID-19 a soumis l’humanité toute entière».
Par ailleurs, «je me dois de vous remercier pour toutes vos pensées, intentions, et parfois même vos prières à l’endroit de ma modeste personne, lors de mon séjour médical en France. Et que dire de la précieuse et inestimable aide que le Président de la République m’a apportée pour mon rétablissement? Voyez-vous, je ne trouve pas les mots justes pour l’en remercier!… L’honorable Léon-Alfred Opimbat, premier vice-président du bureau de l’Assemblée nationale, m’a fait le point du fonctionnement de notre chambre pendant mon absence. J’ai retenu que la maison se porte bien, en dépit de la persistance de quelques questions essentielles que je ne vais pas citer et qui connaîtront, j’en suis sûr, leur résolution au fil du temps. Je vous invite, honorables députés, comme à l’accoutumée, à poursuivre avec zèle notre exaltante mission de représentants du peuple congolais, législateurs, chargés du contrôle de l’action du Gouvernement. Parmi les problèmes qui nous chagrinent, il y a celui de l’étroitesse de notre espace de travail qui sera réglé sous peu, avec l’inauguration du nouveau siège du Parlement, fruit des efforts répétés et incessants du Président Denis Sassou-Nguesso, portés par une coopération active, dynamique et fructueuse avec la République Populaire de Chine».
La onzième conférence des présidents signe, a-t-il dit, «la fin des préparatifs de la 11e session ordinaire administrative; session toute particulière qui connaîtra, pendant son déroulement, l’élection du Président de la République. Nous pouvons tous, autant que nous sommes, nous réjouir de la bonne santé de la démocratie dans notre pays. C’est ici le lieu, certainement, de féliciter la classe politique du Congo, dans toute sa diversité, qui a donné la preuve de sa maturité à la rencontre de Madingou. De plus, il y a deux jours à peine, à Kibangou, dans le département du Niari, Monsieur le Président de la République a dit au peuple congolais son engagement à organiser l’élection présidentielle du 21 mars 2021, dans la paix et la transparence. Venant de lui, c’est un pari gagné. C’est pourquoi, sa décision, fortement attendue, de se présenter à l’élection du 21 mars, est ce qui pouvait nous arriver de mieux pendant cette période caractérisée par les ravages de toute nature du coronavirus qui a mis le monde entier à genoux».

KAUD

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 28 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 864)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 157)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 665)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 1 223
  • 2 584
  • 68 931
  • 4 février 2021
adipiscing facilisis Phasellus mattis elit. Curabitur nec