Sélectionner une page

ARCHIDIOCESE DE POINTE-NOIRE : L’abbé Abel Liluala installé comme curé de la cathédrale St Pierre Apôtre

ARCHIDIOCESE DE POINTE-NOIRE : L’abbé Abel Liluala installé comme curé de la cathédrale St Pierre Apôtre

C’est au cours de la messe dominicale du 1er dimanche du temps de l’Avent année liturgie B, le dimanche 29 novembre dernier, que l’abbé Abel Liluala a été installé dans ses fonctions en tant que curé de la paroisse cathédrale Saint Pierre. La célébration eucharistique a été présidée par Mgr Miguel Angel Olaverri, archevêque de Pointe-Noire. Toutes les chorales de cette cathédrale ont animé cette cérémonie.

Durant la célébration eucharistique, l’archevêque a béni et a remis l’évangile, pour proclamer sa foi ecclésiale et s’engager sur le chemin d’une Eglise de «disciples missionnaires». Les chrétiens de la cathédrale ont accepté par des ‘’youyous’’ et des cris de joie l’abbé Abel comme curé de la cathédrale. Mgr Miguel a parlé dans son homélie de la mission du curé au sein d’une paroisse cathédrale. Il l’a présenté comme un nouveau pasteur allant vers ses fidèles.
Au cœur du rite, l’abbé Abel a proclamé le credo afin de manifester la solidité de sa foi, gage de la fécondité de sa mission. Ainsi, l’abbé Abel ira annoncer à tous l’évangile de Jésus-Christ, fils de Dieu, Seigneur et sauveur, par la prédication et l’enseignement sous différentes formes.
Car il gouverne pour amener à la cathédrale une vie de communion fraternelle, afin de porter la Bonne nouvelle jusqu’aux extrémités de la terre tout en prenant soin des pauvres.
Nommé, par décision de Mgr Miguel, curé de la paroisse cathédrale, l’abbé Abel Liluala est prêtre de l’archidiocèse depuis le 10 juillet 1994. Il a occupé plusieurs fonctions et a été curé pendant 16 ans dans la zone rurale. Il a été membre du bureau judiciaire et chargé du foyer des enfants à Koufoli.
Dans ses premiers propos, l’abbé Abel a appelé ses paroissiens à pratiquer au quotidien la tolérance, la solidarité, l’ouverture et la foi en l’avenir. Il a également invité les chrétiens à se mettre la main dans la main afin de construire la cathédrale Saint Pierre et changer l’image de cette cathédrale. Il a remercié aussi le curé sortant, l’abbé Alain Bouanga Bu Yilu, pour le travail accompli et surtout pour l’évolution de cette cathédrale où il est venu juste pour compléter ce que son confrère avait déjà amorcé.
Au nom de tous les chrétiens de la cathédrale Saint Pierre, Christian Itsoua, vice modérateur du Conseil pastoral paroissial, a exprimé sa gratitude tout en remerciant l’abbé Alain pour tout le travail accompli de 2005-2020, soit 15 ans.
«Comme le Christ, vous avez mis en priorité l’évangélisation des frères et sœurs de notre paroisse. Père, nous tous avons apprécié votre présence réconfortante au sein de notre communauté, dans les moments heureux, mais aussi dans les épreuves et les moments de tristesse. Vous avez indéniablement contribué à façonner notre quotidien. Bien plus encore à construire nos vies, car grâce à vous, il y a eu la construction du nouveau presbytère, de l’infirmerie de Saint Pierre reconnue aujourd’hui par les autorités sanitaires de notre département», a dit le vice modérateur au curé sortant.
A la fin de cette célébration, Mgr Miguel a remercié le curé sortant pour les efforts accomplis pendant les années dans cette cathédrale et d’avoir accepté d’autres responsabilités au sein de l’archidiocèse. Au curé entrant, Mgr Miguel a rappelé qu’être un curé c’est être au service des autres, être attentif aux personnes souffrantes.

Madocie Déogratias
MONGO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 375 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

3 août 2021 9 h 16 min

Editorial

A notre santé !

Il y a un contraste sidérant à constater, avec l’homme de la rue, que «les deux industries les plus dynamiques du pays» sont la bière et la morgue. Chaque jour que Dieu fait, nous nous donnons en spectacle attablés aux bistrots, seuls ou avec des amis, hommes ou femmes, devant un alignement de bouteilles ou de cannettes bien moussantes dès 9h du matin. C’est d’ailleurs le meilleur indicateur pour savoir si les salaires ont été virés dans les banques.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 946
  • 2 639
  • 298 468
  • 1 août 2021