Sélectionner une page

Apparitions : La Vierge Marie a pleuré des larmes de sang à la chapelle des Saintes plaies de Jésus

Le mois d’octobre est le mois du Rosaire, dédié à la Vierge Marie, Vierge consacrée, Reine du ciel, Mère des nations, Notre-Dame consolatrice des affligées, Notre-Dame de la paix, Notre-Dame des victoires, Notre-Dame de la miséricorde. Du 1er au 31 octobre dernier, de nombreux chrétiens avaient pris d’assaut les paroisses et les grottes mariales pour la récitation communautaire du Rosaire, pour la méditation du chapelet.

La Vierge Marie

Mercredi 7 octobre 2020, pendant que l’Eglise faisait mémoire de Notre-Dame du Rosaire, une étrange nouvelle a bouleversé les cœurs de nombreux chrétiens et même des non croyants, la statuette de la Vierge Marie placée dans la chapelle des Saintes plaies de Jésus, dans les locaux du siège de la Fondation cardinal Emile Biayenda (FOCEB) au Centre des polios de Moungali, le quatrième arrondissement de Brazzaville pleurait du sang! Peut-on parler d’un miracle où Marie a-t-elle pleuré pour le Congo avec des larmes de sang? *
La nouvelle de ce qu’il faut bien qualifier de miracle s’est aussi répandue dans certaines paroisses de l’archidiocèse de Pointe-Noire selon certaines sources. De quoi la Vierge Marie veut-elle? C’est la question que s’est posé les chrétiens qui fréquentent régulièrement la chapelle des Saintes plaies de Jésus. Chaque jour, quatre chapelets sont organisés dans cette chapelle, deux le matin et deux autres l’après-midi. Ce mercredi 7 octobre, sœur Marie Brigitte Yengo, présidente de la FOCEB, responsable des lieux était absente. Les chrétiens avaient pris place comme d’ordinaire dans la chapelle pour la méditation et pendant la louange, ils ont constaté le sang qui coulait sur le visage de la Vierge Marie à la joue gauche.
Emotion et stupéfaction générale. La louange s’est intensifiée avec des chants à Marie. Finalement, la joue droite était aussi touchée. Alertée, la sœur Marie Brigitte Yengo est arrivée à la chapelle et s’est bien rendue compte que c’était les larmes de sang. Aussitôt informer, Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville ne pouvait se déplacer. Aussi, des prêtres de la paroisse Saint-Esprit de Moungali étaient-ils également alertés. Le vicaire épiscopal, chargé du clergé et des séminaires, l’abbé Donatien Bizaboulou, envoyé spécial de Mgr l’archevêque est arrivé sur les lieux. Orientations et exhortations furent données aux chrétiens: Beaucoup prier, implorer la tendresse et la miséricorde de Dieu par l’intercession de la Vierge Marie.
Dans l’après-midi du jeudi 8 octobre, Mgr l’archevêque et l’archevêque coadjuteur, Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, ainsi que le chancelier et les prêtres de la paroisse Saint-Esprit de Moungali sont arrivés à la chapelle des Saintes plaies de Jésus: prudence, patience, prière et protection.
Le Congo fut remis entre les mains de la Vierge Marie le 15 août 1960 en la solennité de l’Assomption. Certainement, la Bienheureuse Vierge Marie continue de parler aux congolais: les temps sont mauvais et le monde a un immense besoin de l’infinie miséricorde du cœur de Jésus. Haines, disputes, révoltes, conflits et guerres sont la marque de ces temps. Marie prie beaucoup pour le peuple congolais qui n’a pas trop souffert du Coronavirus. Mais il faut mettre en œuvre ses recommandations, ses orientations pour que la paix et l’unité s’établissent entre les peuples.
Les larmes de sang? Ce sont des signes du temps qui ne trompent pas.
Peuple congolais, reconnais tes pêchés et confesse-les à l’Eglise.

Pascal BIOZI KIMINOU

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 février 2021 14 h 03 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (120 474)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 507)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 910)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 1
  • 10 380
  • 1 340
  • 75 908
  • 4 février 2021
pulvinar Aliquam risus. odio suscipit velit, vel, risus