Sélectionner une page

Afrique centrale : Le budget 2021 de l’UEAC en augmentation de 1,13%

Afrique centrale : Le budget 2021 de l’UEAC  en augmentation de 1,13%

L’Union économique d’Afrique centrale (UEAC) a tenu mercredi 27 janvier 2021 par visioconférence au Cameroun, la 36e session ordinaire de son Conseil des ministres. Cette session a été présidée par M. Ousmane Alamine Mey, ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire du Cameroun, président du Conseil des ministres de l’UEAC, assisté du Pr Daniel Ona Ondo, président de la Commission de la CEMAC. Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, ministre du Plan et de l’intégration régionale congolaise ainsi que d’autres ministres y ont participé. La 36e session ordinaire a été précédée de la session du Comité Inter-Etats du 23 au 25 janvier 2021. Le budget pour l’exercice 2021 a été adopté: il s’est établit à 89.224.324.973 FCFA avec une augmentation de 1,13% par rapport à l’année 2020, et ce malgré le contexte sanitaire actuel marqué par la pandémie de la COVID-19 d’une part, et la revue à la baisse de l’économie et les prévisions économiques d’autre part.
Le Pr Daniel Ona Ondo a rappelé que le monde fait face depuis un an à une crise sanitaire majeure qui est à l’origine de l’effondrement inédit de l’économie dont la croissance mondiale a chuté de -5% à fin 2020.
Il a invité les pays membres à mettre sur pied des politiques publiques concrètes, pour une meilleure intégration sous régionale. Car au regard de la crise sanitaire actuelle et son incidence sur l’économie sous régionale, l’urgence d’une promotion de la convergence économique et une coordination à l’échelle régionale des réformes économiques, la diversification des économies des pays de la CEMAC, la préservation des acquis de la libre circulation des biens et des personnes, l’amélioration du recouvrement de la TCI, la mobilisation plus efficace des financements extérieurs et la nécessité de la mise en place d’un mécanisme alternatif de financement de la communauté s’imposent à tous.
Le président du Conseil des ministres de l’UEAC, a demandé aux membres de rester optimistes, car au-delà des évolutions médicales dans la production de vaccins contre le virus, a dit Alamine Ousmane Mey, l’entrée en vigueur, le 1er janvier 2021, de l’Accord portant Zone de libre-échange continentale Africaine (ZLECAf), ratifié par les Etats, constitue une véritable opportunité pour la promotion du commerce intra-africain. «En effet, un vaste marché d’environ un milliard et demi de consommateurs s’ouvre désormais à nous et constitue une occasion unique de renforcer l’intégration régionale, afin de bénéficier de toutes les retombées qu’offre le positionnement stratégique de la Région Afrique Centrale», a-t-il précisé.
Les projets de textes, en l’occurrence l’examen du mécanisme précoce des déséquilibres macroéconomiques en zone CEMAC, l’examen des grandes orientations des politiques économiques des Etats membres de la CEMAC et l’examen du programme statistique sous-régional 2021–2030 de la CEMAC ont été adoptés.
La réunion du Comité inter-Etats de la 36e session du Conseil des ministres de l’UEAC, ouverte le 23 janvier, quant à elle a été patronnée par Charles Assamba Ongodo. Elle a réuni les experts par visioconférence. Le projet de budget de la Communauté, exercice 2021, a été arrêté en recettes et dépenses à la somme de 89 224 324 973 FCFA contre 88 230 068 283 FCFA en 2020, en légère hausse de 1,13%, sous l’hypothèse d’une amélioration des ressources propres et d’une mobilisation plus efficace et accrue des concours extérieurs.
Compte tenu des incertitudes sur les perspectives d’amélioration significative du recouvrement de la TCI, le projet de budget de la Communauté consacre une contraction significative de certaines charges de fonctionnement des Institutions.
«Nos Institutions vont continuer à porter une attention soutenue sur le développement du capital humain et le renforcement des capacités notamment des administrations fiscales et financières des Etats membres. Nos interventions s’inscrivent également, en 2021, dans le cadre du suivi des réformes structurelles et du processus d’accompagnement de la mise en œuvre du plan de relance communautaire adopté par les instances du COPIL du PREF-CEMAC», a indiqué M. Daniel Ona Ondo à l’ouverture des travaux.
La CEMAC a annoncé Charles Assamba Ongodo, a pu bénéficier de plus de 2 492 milliards de F CFA de financement, suite au succès retentissant de la table ronde des bailleurs de fonds, en vue du financement de ses projets intégrateurs de la CEMAC.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 276 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

24 février 2021 21 h 13 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (119 851)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 151)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 659)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 0
  • 1 212
  • 2 584
  • 68 920
  • 4 février 2021
luctus felis sem, Donec in venenatis consequat. accumsan diam