Sélectionner une page

AFFAIRE SEBASTIEN MIGNE : La contre-attaque virulente du ministre des Sports

AFFAIRE SEBASTIEN MIGNE : La contre-attaque virulente du ministre des Sports

La FIFA a condamné dernièrement la FECOFOOT à payer la bagatelle de 400 millions de francs CFA à son ancien entraîneur, le Français Sébastien Migné. Comme au Congo, c’est le Gouvernement qui paie le salaire des entraîneurs, le ministre des Sports Hugues Ngouélondélé a annoncé avec virulence, lors d’une interview à la presse, avoir fait appel de la décision de l’instance mondiale du football.
Souvenez-vous, l’ex-technicien des Diables-Rouges a eu gain de cause dans le procès qu’il avait intenté contre le Congo à la FIFA. En juillet dernier, l’instance qui coiffe le football mondial a condamné la FECOFOOT «pour rupture de contrat sans juste cause» et l’a sommé de payer le Français dans un délai de 30 jours, au risque de se voir suspendre de toutes les compétitions internationales.
Mais, Sébastien Migné devra encore patienter avant de passer à la caisse. Le ministre des Sports qui n’a pas apprécié son comportement, ne déliera pas facilement les cordons de la bourse. Bien au contraire, il entend se défendre et a contre-attaqué. Selon lui, la décision de la FIFA est injuste à l’encontre du Congo.
Dans cette affaire, estime Hugues Ngouélondélé, c’est Migné qui a rompu unilatéralement le contrat parce qu’il «avait déjà pris un engagement avec le Kenya». Il en a «les preuves», soutient-il, et a eu des mots durs envers l’ancien sélectionneur des Diables-Rouges qu’il traite de «Monsieur de mauvaise foi». «ça devient comme un groupe de mafieux qui pensent que le Congo est une vache à lait où chacun doit venir pour se faire de l’argent», a-t-il lâché d’un ton ferme. «Les gens qui s’organisent plus haut là-bas pour venir en Afrique et penser qu’on peut se faire de l’argent frauduleusement (…) eh bien ça ne se passera pas comme ça!», a-t-il martelé. «Je me battrai contre ça», promet le ministre.
L’appel interjeté par la partie congolaise va-t-il infléchir la FIFA? Est-ce simplement un baroud d’honneur? L’avenir le dira.

G.-S.M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 369 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

29 juillet 2021 19 h 48 min

Editorial

10 ou 40% ?

Avant, cela nous scandalisait. Puis, cela a étonné. Aujourd’hui que nous sommes blasés, on hausse les épaules et on passe à autre chose. La pratique de réclamer 10% d’un marché ou d’un service, du plus important au plus banal, s’est incrustée dans le paysage.

Lire la suite

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 2 146
  • 1 991
  • 350 704
  • 28 juillet 2021