Sélectionner une page

AFFAIRE MERVEILLE BAZONZILA : Premiers pas du volet judiciaire

AFFAIRE MERVEILLE BAZONZILA : Premiers pas du volet judiciaire

Le procureur du Tribunal de grande instance de Madingou a ouvert une enquête après des faits présumés de violence policière ayant conduit à la mort de mademoiselle Merveille Bazonzila, le 29 septembre dernier à Nkayi. Un rapport d’expertise médicale concernant la défunte lui a été remis.

Huit jours après les faits, la mort de Merveille Bazonzila a connu un rebondissement judiciaire. En effet, lundi 5 octobre 2020, le parquet de Madingou s’est saisi de l’affaire. Les gendarmes soupçonnés d’avoir porté des coups à l’infortunée sont visés par une information judiciaire ouverte devant le magistrat instructeur du tribunal de grande instance de Madingou «qui, sans désemparer, a commencé son instruction», a déclaré Roussel Casimir Makaya, le procureur de la République. «Ils sont actuellement gardés dans les locaux disciplinaires et sont mis à la disposition de la justice», a-t-il fait savoir au sujet des suspects dans un communiqué. Le parquet pourrait donc entamer «des poursuites judiciaires» contre ces gendarmes si une infraction a été commise. Les ayants droit de la victime et les différents témoins seront également auditionnés par la Justice.
Un rapport d’expertise médicale a été remis au procureur, un jour avant l’inhumation, le 6 octobre à Boko-Songho. Il a été produit par le service d’hygiène de la Bouenza, sur réquisition du Parquet. Des rédactions ont eu copie de ses résultats. Selon une source, l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), qui s’était rendu à Nkayi lors du drame, parle d’un «rapport scandaleux»!
Merveille Bazonzila est une jeune commerçante à Nkayi où, comme partout dans le pays, circuler masqué est désormais obligatoire pour éviter la propagation du coronavirus COVID-19. Elle n’en portait pas, semble-t-il, et aurait été brutalisée pour avoir refusé de s’exécuter à l’injonction de mettre un masque. Elle a succombé le lendemain. Sa mort a soulevé une vague d’indignation dans tout le pays. L’expertise médicale laisse entendre qu’elle souffrait d’épilepsie.

Jean ZENGABIO

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 78 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

30 octobre 2020 19 h 37 min

Editorial

LE CHU, UN VAUDEVILLE !

Il y a littéralement du vaudeville dans ce qui se passe de jour en jour au CHU. Notre plus grand hôpital est présenté comme le miroir de ce que nous pouvons faire de mieux au service de la santé au Congo depuis Brazzaville. Malheureusement il est aussi, résolument, le condensé de nos médiocrités les plus absurdes. Ou peut-être la préfiguration du Congo qui sera. Musèlements, insultes, décisions prises un lundi et contredites le mardi, personnel pérorant au nom d’un meilleur service mais donnant l’impression de vouloir n’en faire qu’à sa tête.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (30 250)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (15 199)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (12 776)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Commentaires récents

    booked.net

    Nos Statistiques

    • 1
    • 943
    • 45 180
    • 5 535
    • 1 225
    • 4
    • 11
    • 1
    • 25 octobre 2020
    elementum Lorem consequat. ut dictum consectetur leo nunc