Sélectionner une page

Abbé Mathias Cédric Louhouamou : «Désormais, chaque archevêque portera son pallium dans sa propre province ecclésiastique»

Abbé Mathias Cédric Louhouamou : «Désormais, chaque archevêque portera son pallium dans sa propre province ecclésiastique»

Dans le cadre de la rubrique «Ils ont dit … », l’abbé Mathias Cédric Louhouamou, cérémoniaire de l’archevêque de Brazzaville, à compter du 1er septembre 2020, administrateur paroissial de Saint Augustin de la Tsiemé, ayant concélébré la messe du dimanche 9 août 2020 marquant l’imposition du pallium à Mgr Victor Abagna Mossa, nouvel archevêque d’Owando, a voulu éclairer l’opinion et les lecteurs sur l’usage et le symbole du pallium ainsi que sur la juridiction actuelle de l’archevêque métropolitain. Nous publions ci-dessous son intervention.
«La veille de la fête des Saints Paul et Pierre, le Pape descend dans la crypte Vaticane et dépose sur la tombe de Saint Pierre qui est le premier apôtre de l’Eglise, les palliums des nouveaux archevêques nommés. Le 29 juin, jour de la fête des Saints Paul et Pierre avant la messe, le Pape redescend dans la crypte et récupère les palliums et la messe commence. Le Pape remet directement les palliums aux nouveaux archevêques avec le nom du nonce apostolique qui va les imposer au nom du Saint Père dans leurs diocèses respectifs. Pour cette année, à cause de la COVID-19, les nouveaux archevêques nommés à travers le monde n’ont pas fait le déplacement de Rome, mais le Pape a béni les palliums en restreint et les a envoyés aux nonces apostoliques. Pour ce qui est de l’archidiocèse d’Owando, c’est Mgr Francisco Escalante Molina, nonce apostolique au Congo et au Gabon qui a imposé le pallium au nouvel archevêque Victor Abagna Mossa de la province ecclésiastique du Nord: Owando, Ouesso, Impfondo et qui reçoit la charge de métropolitain. Désormais, chaque archevêque portera son pallium dans sa propre province ecclésiastique et non en dehors de celle-ci, sauf cas exceptionnels mais qui sont rares. Du fait qu’on dépose le pallium sur la tombe de Saint Pierre montre la communion entre la province ecclésiastique et le Saint Père, entre le Pape qui est le successeur légitime de Pierre et l’archevêque métropolitain. Un pallium est un bout d’étoffe en laine de brebis avec une petite bande et six étoiles noires, symbole du pasteur qui porte la brebis sur son épaule (Jean 10). Donc, l’archevêque métropolitain qui porte le pallium est un symbole de l’Eglise fragile qui a ses hauts et ses bas, et il porte le poids de la province ecclésiastique, mais toujours rattaché à l’évêque de Rome qui est le Pape. Avant le 30 mai dernier, Mgr Anatole Milandou était le seul archevêque métropolitain qui avait juridiction sur tous les diocèses. Aujourd’hui, avec l’érection des provinces ecclésiastiques, la donne a changé. Mgr Anatole Milandou est archevêque métropolitain de la province ecclésiastique de Brazzaville avec à sa charge les diocèses suffragants de Kinkala et Gamboma. Mgr Miguel Angel Olaverri, archevêque métropolitain de Pointe-Noire avec à sa charge la province ecclésiastique du Sud qui regroupe les diocèses suffragants de Nkayi et Dolisie. Mgr Victor Abagna Mossa, archevêque métropolitain d’Owando avec à sa charge la province ecclésiastique du Nord avec les diocèses suffragants de Ouesso et Impfondo.»

Propos recueillis à Owando par
Pascal BIOZI KIMINOU

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 279 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

25 février 2021 15 h 02 min

Editorial

Un coup K.O. ?

Si les choses restent en l’état, la prochaine élection présidentielle, en mars, aura tout d’une consultation sans grand enjeu. La décision annoncée par l’UPADS, de ne présenter aucun candidat à cette échéance électorale et de n’en soutenir aucun, pourrait ôter tout son crédit à cette consultation majeure. Ce serait même pire qu’un boycott électoral. Car la plupart des grands leaders de l’opposition ont fait savoir leur refus d’aller au vote.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (120 510)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (53 528)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie : Améliorer l’efficacité du système financier par la médiation (lasemaineafricaine) (31 925)
    Le secrétariat général du Comité national économique et financier (CNEF) du Congo a organisé mercredi 25 novembre dernier à Brazzaville, un séminaire sur la médiation financière. Les travaux ont été placés sous la présidence de Michel Dzombala, directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), secrétaire général du CNEF. Ce séminaire, qui […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 10 440
  • 1 340
  • 75 968
  • 4 février 2021
sit et, libero. ultricies felis mattis Curabitur