Sélectionner une page

5è ÉDITION DU FESTIVAL BILILI BD : Vers l’affirmation d’une BD africaine

5è ÉDITION DU FESTIVAL BILILI BD : Vers l’affirmation d’une BD africaine

Prélude à la 5e édition du festival international de la bande dessinée du Congo dénommé Bilili BD, l’organisatrice de l’évènement, Mme Elyon’s, associée à la directrice déléguée de l’Institut français du Congo (IFC), Marie Audigier, ont coanimé une conférence de presse le 26 novembre dernier à l’IFC de Brazzaville. Le festival se tient du 1er au 5 décembre à l’IFC. «Il y a des supers lots à gagner et même des lots surprises pour le public. Tout est mis en œuvre pour vous faire passer de bons moments pendant le festival», a déclaré Mme Elyon’s.

En raison de la pandémie à coronavirus, la conférence de presse s’est déroulée en deux modes: présentiel et virtuel. Ce qui devient la norme dans la presque totalité des évènements.
L’acte 5 a le privilège de présenter au public plus de 41 profils aussi bien variés que talentueux dans les domaines de la BD, du jeu vidéo, de la littérature jeunesse…
L’assistance aura droit à des conférences sur des thèmes comme «Femmes et scénario», «Jeu vidéo dans un monde connecté: danger d’isolement»; des ateliers qui leur permettront d’échanger avec des artistes confirmés.
Une exposition sur la bande dessinée africaine sera également au rendez-vous. «Avec les mesures sanitaires, nous vous invitons à vous inscrire. Nous aurons une très grande présence sur le web qui sera relayée par tous les festivals partenaires, que ce soit au Canada, en Angleterre, ou, bien sûr, le principal partenaire, la Cité internationale de la BD et de l’image d’Angoulême, qui est connue dans le monde comme la capitale de la BD», a indiqué Marie Audigier.
Un concours et la remise de prix constitueront le clou de cette rencontre annuelle.
Mme Elyon’s a remercié tous les partenaires pour leur soutien multiforme. «Le Bilili BD ne saurait exister, ni croître, sans le soutien inconditionnel de l’IFC, rejoint dans cet élan par la Cité internationale de la BD et de l’image d’Angoulême (commune au Sud-Ouest de la France, ndlr)»,a dit la fondatrice du festival.
A signaler que Mme Elyon’s est née en 1982 à Bafoussam, Cameroun. Détentrice d’une licence en lettres modernes et d’un graduat en Arts graphiques, elle débute sa carrière comme chargée de missions culturelles à l’Institut français du Congo (ex-Centre culturel français), puis exerce le métier de graphiste et enfin de conceptrice-rédactrice au sein du groupe MW-DDB. Elle devient la fondatrice du premier festival dédié à la bande dessinée au Congo, elle anime des ateliers de Bande dessinée (BD) dans les écoles, fondations et travaille à la promotion de la BD.

Esperancia
MBOSSA-OKANDZE

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 241 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

21 janvier 2021 8 h 54 min

Editorial

Quand commencent les guerres

C’est une lapalissade : tous les événements de notre pays ont, comme tous les faits sociaux, un début et une fin. Mais ils ont surtout une cause et des acteurs. La cause peut être bonne, les acteurs mauvais. La cause peut avoir une finalité noble, mais son déroulé se faire dans la douleur. Au bout de tout, il y a le ressenti de ce qui devait être, de ce qui aurait dû être.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (94 205)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (39 297)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • SPORTS COLLECTIFS : La reprise des compétitions, une arlésienne (lasemaineafricaine) (27 697)
    On n’est toujours pas fixé sur la date de reprise des activités de sports collectifs au Congo alors que pointent à l’horizon les premières compétitions internationales, notamment celles de football. Les tergiversations vont bon train. Rien n’est clair jusqu’ici. La faute à la COVID-19, bien évidemment, qui continue de mettre les nerfs à rude épreuve. […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 2
  • 586
  • 1 706
  • 75 324
  • 16 janvier 2021
libero. Aenean venenatis ut ut sed ante. tristique nec ultricies id dictum