Sélectionner une page

28e JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ECRIVAIN AFRICAIN : Henri Djombo et ses derniers romans à l’honneur

28e JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ECRIVAIN AFRICAIN : Henri Djombo et ses derniers romans à l’honneur

Sous le patronage de Bruno Jean Richard Itoua, ministre de l’Enseignement supérieur, il a été célébré samedi 7 novembre dernier à Brazzaville, la 28e édition de la Journée internationale de l’écrivain africain. Cette édition a été consacrée au romancier et dramaturge congolais Henri Djombo. Ses deux derniers romans: «L’avenir est dans ma tête» (266 pages, paru en 2019); «On arrivera toujours quelque part» (179 pages, paru en 2020), ont été présentés et dédicacés à cette occasion. Plusieurs personnalités venues du Bénin, de France, du Sénégal, de la RDC, etc. ont pris part à cet événement. Entre autres, Guillaume Pépin, ministre d’Etat RD congolais, en charge de la Coopération internationale et de la francophonie, et Chris Mburu, Coordonnateur résident du système des Nations Unies au Congo. Ont également participé à l’activité, plusieurs membres du Gouvernement, des universitaires et des férus de la littérature. L’écrivain a été distingué d’un certificat et d’un trophée pour l’ensemble de son œuvre estimée à une douzaine de livres.
A travers trois panels, les participants ont été amenés à mieux connaître l’auteur et ses écrits.
Le premier panel, constitué essentiellement des ministres, a été l’occasion, pour les membres du Gouvernement, d’encenser leur collègue écrivain, tout en définissant son écriture. Pour Anatole Collinet Makosso, si à travers ses écrits, Henri Djombo édifie et inspire la jeunesse, l’écriture doit être, avant tout, une discipline, un instrument efficace pour construire une Nation.
Le ministre d’Etat de la RDC s’interroge: comment un homme si chargé comme le ministre Djombo fait-il pour trouver du temps à l’écriture? Il a estimé que c’est fort probable que ce soit par passion qu’il le fait.
Destinée Hermella Doukaga, pour sa part, pense que l’écriture est un exercice noble, mais difficile, dans la mesure où on a certes accès à l’intimité des autres, mais, surtout parce que c’est un acte de bravoure, de courage qu’on n’assume pas n’importe quand et n’importe comment.
Et Léon Juste Ibombo, de son côté, d’inviter la jeunesse à suivre l’exemple de l’écrivain Henri Djombo.
Dans les deux derniers panels, les conférenciers, les Prs Patient Bokiba, Mukala Kadima-Nzuji, Omer Massoumou; le Docteur Itoua, etc. ont surtout mis en relief ses deux derniers romans.
Tous ont été unanimes à dire que Henri Djombo est un humaniste, en ce sens que le fondement moral de l’homme est essentiel dans ses écrits.
A l’en croire, l’homme est au centre de tout.
Par ailleurs, le Pr Kadima-Nzuji a indiqué qu’en parcourant ses romans, on a le sentiment que l’écrivain Djombo engage un combat permanent avec l’écriture, les mots, les personnages et l’environnement qu’il essaie de comprendre et de décrire.
Parlant de «L’avenir est dans ma tête», le doyen de la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (FLASH) estime que ce roman qui commence et se termine par «l’avenir est dans ma tête», situe le lecteur dans l’enjeu de la fiction narrative. Une fiction qui repose sur une conception de la culture et de la transmission. Comme si chaque sujet participant à la culture jouait sa partition et passait le témoin.
Enfin, le docteur Itoua, qui a fait la lecture du roman «On arrivera toujours quelque part», a édifié l’auditoire sur le fait que Henri Djombo critique avec une certaine intelligence les travers de la société congolaise.
Clôturant l’événement, Bruno J. R. Itoua a indiqué que la Journée de l’écrivain africain, instituée le 7 novembre 1992, sera intégrée dans l’agenda officiel de la République du Congo.

Marcellin MOUZITA M.

Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).
close
Abonnez-vous à notre Newsletter pour être informés d'une nouvelle mis à jour d'articles et rejoignez les 141 autres abonné(es).

A propos de l'auteur

Heure de Brazzaville

1 décembre 2020 0 h 33 min

Editorial

Tout est réglé

Il y a une jurisprudence africaine en matière d’élections. Au moment où nos délégués s’apprêtent à quitter Madingou après leur participation à la concertation politique de Madingou, il ne serait pas inutile de rappeler que, en principe, c’est pour mieux préparer la présidentielle de mars prochain que cette rencontre de trois jours a eu lieu. Mieux préparer, c’est-à-dire ôter sur le chemin de ce scrutin majeur les obstacles qui pourraient conduire à la contestation des résultats.

Lire la suite

Articles les plus vus

  • Société civile : Pour une synergie entre plateformes afin de sécuriser au mieux les droits fonciers et coutumiers (lasemaineafricaine) (52 213)
    L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l’homme (RPDH), en partenariat avec l’Initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI), ont eu une réunion de travail vendredi 26 juin dernier, à Brazzaville pour adopter la note relative à la prise en compte des droits fonciers coutumiers des […]
  • TRIBUNE LIBRE : Est-ce un nouveau départ ? (lasemaineafricaine) (22 524)
    L’histoire retiendra du passage au Congo de Gianni Infantino, président de la FIFA, le 29 novembre 2019 pour l’installation de son bureau régional à Brazzaville comme un symbole fort. Du coup, le football congolais sera la vitrine sur l’échiquier mondial; c’est une lourde responsabilité qui mérite réflexion. La FECOFOOT vient de terminer la mise en […]
  • Economie forestière : Opter pour une gestion durable des ressources (lasemaineafricaine) (21 031)
    La République du Congo regorge de vastes étendues de forêts qui couvrent une superficie de 22,4 millions hectares soit 65% de son territoire. Les premières exploitations du bois remontent à la période précoloniale. Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière dresse un bilan satisfaisant en 60 ans. Selon la ministre de l’Economie forestière, l’exploitation des forêts […]

Canal Plus Afrique

Burotop-Iris

booked.net

Nos Statistiques

  • 3
  • 37
  • 1 603
  • 54 234
  • 28 novembre 2020
risus. sit mattis Praesent diam felis fringilla consectetur massa venenatis, dictum leo.